Raymonde Poitras Technicienne Et Chroniqueuse

Par Diane Gaudet Bergeron

Conseil d’administration du journal Ensemble pour bâtir

Raymonde Poitras, administratrice

Raymonde est née à St-Eugène-de-Guigues et a grandi à Notre-Dame-du-Nord, le temps de terminer son éducation primaire et secondaire. Par la suite, elle fait un détour par Rouyn-Noranda pour recevoir son diplôme d’études collégiales avant de graduer en récréologie à l’Université du Québec à Trois-Rivières en 1978. 

La jeunesse rime souvent avec audace, alors elle décide d’accompagner son futur époux dans un voyage en Indes, pendant neuf mois. Au retour de ce long périple, ils fondent leur famille. Ensemble, ils accueillent six enfants, en huit ans. Ils choisissent Rémigny pour élever cette marmaille et c’est là que son intégration à la communauté se fait par le bénévolat. Elle fait partie de l’équipe du journal : « Le babillard rémignois ». Puis, elle devient présidente du comité de développement. Suite à un divorce, elle est tour à tour gérante d’un gîte touristique, agente de développement, puis directrice générale pour les Promoteurs d’Angliers, organisme qui assure la gestion du site historique du TE Draper et du Chantier Gédéon. 

En 2008, elle rencontre un homme exceptionnel, Eddy Lefebvre, qui l’incite à devenir Évainoise. Pour s’intégrer à cette nouvelle communauté, elle fait du bénévolat et devient coordonnatrice pour la Table régionale de concertation des personnes aînées de l’Abitibi-Témiscamingue.

Raymonde est actuellement technicienne dans l’équipe du journal. Ses principales activités sont : imprimer les textes le soir de la tombée, appliquer les corrections que l’équipe de production suggère et placer les articles dans les pages appropriées du journal afin qu’il soit prêt au montage.

 

Retour à la page : Nos administrateurs au journal Ensemble...
ou voir : Louiselle LuneauLili GermainRéjean Gouin...

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, février 2017.

Articles dans la catégorie

P

Le parcours d'une dame dynamique et dévouée...

Mme Pilon possède l’ADN du bénévolat...

Léanne Pelletier présente des éléments sur lesquels il faudrait mettre l’accent pour améliorer la ville...