Etre mère, par Kristine Charron

Kristine Charron Kristine et son fils Raphaël

Par Stéfanie Trahan

« Être mère c’est apprendre ce qu’est la vie! »

Pour souligner la fête des mères, voici des entrevues avec trois femmes, trois mamans, sur leur expérience personnelle.

Le pouvoir de la femme

Kristine Charron 

Maman de Raphaël (1991), Phélix (1993), Jeanne (1995).

« Être mère, c’est le cadeau de ma vie. »

C’est en 1991 que Kristine Charron a connu pour la première fois la maternité. Elle qui avait grandement réfléchi au processus de la naissance a eu pendant longtemps le souhait de devenir sage-femme. Ses réflexions lui ont permis entre autres de comprendre le pouvoir que les femmes avaient sur leur accouchement. Elle ne se sentait donc aucunement inquiète par l’arrivée de ce premier enfant. Le petit Raphaël a vu le jour à la maison avec l’aide d’une sage-femme, une naissance pour le moins exceptionnelle. C’était le souhait et le désir le plus cher de Kristine de pouvoir vivre l’expérience de la maternité de la façon la plus naturelle qui soit.

L’essentiel de l’entretien s’est déroulé autour de la question du pouvoir de la femme sur la naissance. Un pouvoir qui, selon Kristine, est souvent ignoré par les femmes. Selon elle, le fait d’accoucher dans les hôpitaux a transformé un geste naturel en acte trop souvent médicalisé. Ce sont les médecins qui décident de l’accouchement pour leur patiente, et non l’inverse. Elle trouve important que les femmes s’interrogent plus face à leur accouchement et prennent le contrôle sur ce moment important de leur vie. Tout ne doit pas être remis dans les mains du médecin, la femme a elle aussi un rôle à jouer. Elle trouve dommage qu’en région, il n’y ait pas de maisons de naissance, car celles-ci permettaient d’offrir des alternatives plus naturelles aux mères qui le désirent.

Un autre sujet qui lui tenait très à cœur en lien avec la maternité, c’est l’allaitement. Selon elle, l’allaitement permet plusieurs choses, entre autres de donner le meilleur à son enfant et de développer un lien d’attachement mère-enfant. Elle me disait qu’elle n’arrive pas à comprendre pourquoi l’allaitement en public est un geste dérangeant puisque c’est un acte très naturel. Elle qui a déjà exercé le métier de nutritionniste trouve dommage qu’il n’y ait pas plus de femmes qui allaitent leur enfant car le lait maternel est ce qu’il y a de mieux, et c’est prouvé!

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, mai 2011.
Retour à l'article : Être mère c’est apprendre ce qu’est la vie! ».
Dans la même série, voir les entrevues de Pierrette Perron-Renaud et Ann Villeneuve.

Articles dans la catégorie

C

Une enfant de deux ans doit suivre de longs traitements à Rouyn-Noranda, à Montréal et aux États-Unis...

Au restaurant Le Saint-Exupéry, Pascale Culhane aime toujours l’adrénaline de l’heure du dîner et les imprévus qui défient son ingéniosité…

Une expérience de danse en ligne, sous la direction de Mme Lorraine Camirand...