On se souviendra de Guy Boisvert...

Par Marie-Claire Dickey

En collaboration avec M. Bertrand Boucher

 
On se souviendra de Guy Boisvert parce qu’il était…
Un homme de famille : il ne s’est pas passé une journée, sans qu’il ne soit allé rendre visite à sa mère… s’il était à l’extérieur de la région, tous les soirs à 20h, il lui téléphonait. Il était très proche de ses enfants et de ses petits-enfants. Il aimait aussi sa famille de même que la famille Gélinas.

On se souviendra de Guy Boisvert parce qu’il était…
Un homme profondément attaché à son milieu et à sa municipalité. Il a été membre fondateur du Centre communautaire d’Evain. Il s’est impliqué au Club Optimiste, à l’association du hockey mineur, au baseball, à l’Âge d’Or, au 50e et au 75e d’Evain, etc. Il a œuvré bénévolement pour toutes les générations.

On se souviendra de Guy Boisvert parce qu’il était…
Un homme de paroles, un homme fiable, un homme d’écoute. Celui sur qui on pouvait toujours compter sans aucune inquiétude. Un homme avec un sens de l’organisation hors du commun.

On se souviendra de Guy Boisvert parce qu’il était…
Un vrai leader, un rassembleur. Guy savait former des équipes. Il savait aller chercher le meilleur de chacun. Il savait confier des tâches à ceux qui étaient les mieux placés pour le faire. Un leader qui avait une vision claire des objectifs à atteindre et qui savait comment amener tout le monde dans sa direction.

On se souviendra de Guy Boisvert parce qu’il était…
Un as du financement. Guy a dû vendre des centaines de milliers de billets, des cartes de membres et d’objets promotionnels de toutes sortes. Confier un budget à Guy Boisvert, c’était s’assurer qu’il n’y aurait jamais de déficit au bout des évènements, par exemple : l’Âge d’Or, le 50e et le 75e d’Evain en sont bien la preuve.

On se souviendra de Guy Boisvert parce qu’il était…
Un homme généreux. Un super bénévole qui a donné plus que n’importe qui à son milieu, sans jamais rien attendre en retour. Son bénévolat a été reconnu au niveau du Québec et du Canada en recevant le prix du bénévolat Dollard Morin remis à l’Assemblée Nationale du Québec et le prix du Gouverneur Général du Canada.

On se souviendra de Guy Boisvert parce qu’il était…
Un homme franc, un homme qui savait dire sans détour les bonnes et les moins bonnes choses. Quand il ne connaissait pas un domaine, il avait sa phrase célèbre « J’connais pas ça moi ».

On se souviendra de Guy comme un homme soutenu et bien conseillé par son épouse Gisèle.
Gisèle, qui avec sa force tranquille, pouvait parfois retenir la fougue de son homme. Guy laisse à ses enfants plusieurs de ses qualités en héritage. Gisèle, à qui nous disons que malgré le départ de Guy, elle ne reste pas seule. Toute ta famille et tes amis seront là pour t’accompagner et te supporter pendant et après l’épreuve qui nous attriste tous.

Moi, personnellement, je me souviendrai toujours de Guy, comme une inspiration et surtout un ami qui me manquera toujours. Salut Guy et bon voyage…

Guy Boisvert dansant avec son épouse
Guy et son épouse Gisèle lors d'un congrès Optimiste

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, février 2013.

Articles dans la catégorie

B

Le Club de ski de fond d’Évain souligne les 47 années de bénévolat de Laurent Beaupré...

Nous nous souviendrons de la générosité de notre collègue Julianne…

Une nouvelle ferme maraîchère à Évain pour produire des paniers de légumes frais...