Fake News

Par Gabrielle Bruneau

On en entend parler depuis un certain temps déjà, la désinformation est de plus en plus présente dans nos vies. D’ailleurs, en ce début d’année, la plupart d’entre nous avons vu s’ajouter un nouveau journal à notre courrier régulier. The Epoch Times a été distribué par Postes Canada en Abitibi-Témiscamingue, mais également un peu partout au Québec et même jusqu’en Nouvelle-Écosse!

Le problème avec cette publication c’est que, sous une apparence de journal sérieux, se cache une série d’articles d’opinion qui alimentent le lectorat en théories du complot.

Mais comment fait-on la différence entre désinformation et articles d’opinion ?
C’est l’intention de tromper. En effet, avec son sous-titre Vérité et tradition, on insiste sur la véracité des informations contenues dans le journal, alors que rien n’est moins sûr. Ce qui peut être d’autant plus troublant, ce sont les demi-vérités. En utilisant une part de faits avérés et en la mélangeant à des théories sans fondements solides, on peut arriver à berner le lectorat.

Pour y voir plus clair, vous pouvez consulter l’émission Décrypteurs, de Radio-Canada, dont l’équipe travaille sans relâche pour déconstruire ces « fake news » en expliquant leur origine et leur dérive. Enfin, pour éviter ces pièges, il est conseillé de :

  • accepter que nous portons toutes et tous des biais, que nous ne sommes pas impartiaux;
  • se méfier de l’information polarisante, qui suscite en nous l’émotion et la prise de position rapide;
  • et réfléchir à deux fois avant de partager des articles, car vous pourriez induire votre entourage en erreur.

Sur ce, bonne lecture critique !

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, mars 2021.
Image par Gerd Altmann de Pixabay.
Pour plus d'informations : https://ici.radio-canada.ca/no...

Articles dans la catégorie

Chronique-humeur

Après des mois de réclusion, notre région est maintenant revenue en zone verte, malgré quelques petites restrictions...

Toute la joie que nous avons eue à recevoir une carte postale de notre petit-fils!

Comment protéger ma propriété et ma santé de l’exploitation annoncée d’une mine à 1 km de chez moi?