Réunion générale annuelle 2018 du Club Nautique Kanasuta

Ca Club Nautique Kanasuta 2018 Membres du conseil d’administration du Club Nautique Kanasuta.

Par Diane Gaudet Bergeron

Sous la direction de Réal Bergeron, président du Club Nautique, la rencontre a eu lieu le 2 mai 2018 dans l’une des salles de Témabex. Un merci spécial fut accordé aux principaux commanditaires : Témabex, Marine Lamy, Techno Sub et Dion Peinture.

Au cours de l’année dernière, une chaîne fut installée à la descente de bateaux, ne permettant ainsi qu’aux seuls membres d’utiliser cette descente. Cette mesure en a incité plusieurs à se procurer la carte de membre du Club.

L’entretien du barrage fut fait au cours de l’année, travail indispensable pour conserver le niveau d’eau acceptable pour la navigation.

Une rencontre a eu lieu avec la ville de Rouyn-Noranda et Royal Nickel au cours de l’hiver. Les deux parties ont signé un protocole d’entente concernant la reconstruction du barrage. La ville de Rouyn-Noranda doit fournir ce qu’il manque en documentation pour terminer le tout. Le 23 mai aura lieu une rencontre entre les membres du conseil d’administration et de la ville. Le Club, étant le mandataire ou le responsable du barrage, doit transférer ses droits vers la ville pour continuer le travail entrepris avec Royal Nickel.

Un éclairage plus adéquat sera installé dans la passe de roche. Deux lumières à l’entrée et deux autres à la sortie permettront à la passe d’être plus sécuritaire. Au coût d’environ 350 $ chacune, ces lumières seront installées sur les bouées. Elles seront munies de vis antivol pour éviter de les voir disparaître comme l’an dernier. 

Le Club Nautique a eu un budget comportant 11 922,44 $ de revenus et 7 455,71 $ de dépenses, permettant ainsi de dégager un profit de 4 466,73 $ pour les dépenses à venir.

Les maisons à bateau (boat-house) actuelles sont permises mais il n’est plus permis d’en construire d’autres. On peut se procurer une carte de membre du Club Nautique au coût de 25 $. Les sommes ainsi recueillies servent à l’achat des bouées et de toutes autres dépenses visant à assurer la sécurité du lac au cours de l’année. Le lac accueille environ 270 résidents dont 40% sont des gens de l’extérieur et les riverains ne sont pas tous intéressés à prendre leur carte. Certaines suggestions sont faites afin d’inciter plus de gens à prendre leur carte de membre.

Pierre Barbe nous présente le myriophylle à épi, une plante très envahissante qui se retrouve dans différents lacs de la région dont les lacs Osisko, Kiwanis, Dufault, Opasatika et d’autres. Un seul brin peut vivre plusieurs heures à l’extérieur de l’eau, dans les fonds de bateaux ou dans les viviers. Il faut inspecter et laver votre bateau en sortant d’un lac et avant d’entrer dans un autre.

Le cladocère épineux, de la famille des zooplanctons, est aussi présenté. Très nuisible et indésirable, il n’est pas encore rendu dans le lac Kanasuta mais se retrouve dans d’autres lacs qui entourent le Kanasuta. De là l’importance de toujours nettoyer les bateaux avant et après leur utilisation.

Varia : M. Cédrix Laplante propose de déplacer la station de lavage au lac Kanasuta afin de faire connaître le procédé.

Les élections ont permis à tous les membres du conseil d’administration de se représenter et d'ouvrir la porte à d’autres intéressés. Un tirage de différents prix de présence a clôturé le tout.

« Pour la protection du lac : Ne pas introduire plutôt que de guérir  », tel était le message du Club Nautique Kanasuta.

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, juin 2018.

Articles dans la catégorie

Divers sports

Ce qui motive de jeunes nageurs compétitifs à s’entraîner...

Horaire de la glace au Centre communautaire d'Évain: patinage pour tous, hockey pour adultes et tournois...

Au mur d'escalade de l’école La Source, une compétition du club Le Rappel du nord...