Concernant ma médication et mes traitements, j’ai des droits

Pilules

Par Julianne Pilon

Avec le vieillissement, les personnes ont souvent des problèmes de santé qui nécessitent des médicaments pour stabiliser l’hypertension, contrôler le diabète, prévenir le cholestérol, supplément de calcium et vitamine D et parfois quelques autres contre l’anxiété, pour dormir et le fameux Tylénol pour contrôler la douleur.

Dans un contexte où des médecins ont tendance à surmédicaliser leurs patients, où des traitements très invasifs et une panoplie de médicaments sont disponibles et où les pertes d’autonomie sont plus fréquentes, il faut vous rappeler que concernant votre médication et vos traitements vous avez des droits.

Vous n’êtes peut-être pas obligés de prendre tous ces médicaments sans discuter. Il existe parfois des alternatives. En ce qui concerne votre médication et vos traitements, vous avez des droits qui sont inclus dans la loi sur la santé et les services sociaux, et même dans le Code civil.

Droit de recevoir toute l’information concernant le traitement :

  • la raison pour laquelle ce médicament est prescrit;
  • les effets bénéfiques et secondaires;
  • les contre-indications;
  • les interactions possibles;
  • quand et jusqu’à quand le prendre;
  • les alternatives;
  • les examens médicaux requis.

Droit de participer au traitement :

  • de participer à toutes les décisions qui peuvent affecter votre état de santé; 
  • de donner votre avis, de dire vos besoins et vos préférences.

Droit d’être accompagné :

  • une personne de votre choix peut vous accompagner lors de vos rendez-vous médicaux ou pharmaceutiques;
  • si l’accompagnant est refusé ou doit sortir, demandez-en la raison.

Droit de consentir aux soins de manière libre et éclairée :

  • libre et sans contrainte ni menace et sur une base volontaire;
  • éclairée : le professionnel doit donner toute l’information pertinente qui vous permettra de prendre la bonne décision;
  • les conditions pour être apte à consentir : avoir 14 ans, comprendre la nature de son état de santé, comprendre les informations liées à la nature et au but du traitement proposé;
  • être capable d’évaluer les conséquences, de prendre et d’exprimer une décision. La capacité de comprendre n’est pas affectée;
  • même si un consentement général aux soins a été signé, on doit demander le consentement pour chacun des traitements, examens, interventions ou médicaments;
  • il est possible de consentir à une partie du traitement ou médication et en refuser une autre sans être obligé de signer un refus général au traitement;
  • le consentement aux soins est requis même si la personne est en garde en établissement;
  • même si la personne est considérée inapte et sous régime de protection (tutelle, curatelle), on doit lui demander son consentement. 

Les informations concernant vos droits ont été recueillies et publiées dans un dépliant préparé par la Ressource d’Aide et d’Information en Défense des Droits de l’Abitibi-Témiscamingue (RAIDDAT). C’est un organisme communautaire autonome ayant pour mission principale la défense collective des droits.

Pour plus d'informations : http://www.raiddat.org/info-droits.php

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, avril 2020.
Crédit photo : Pixabay

Articles dans la catégorie

Droits en santé et Aide

Guide des ressources pour obtenir rapidement du soutien et de l'aide à Rouyn-Noranda...

Un service de livraison de repas s’adressant aux personnes vulnérables de Rouyn-Noranda…

Dans notre système de santé québécois, quels sont les droits des usagers?