Par Julianne Pilon

Le 13 novembre dernier, la Ville de Rouyn-Noranda a procédé à l’annonce de l’ouverture d’un Bureau du citoyen. Une initiative louable de la part des autorités municipales qui va surement contribuer à améliorer les relations et les communications avec les citoyens et citoyennes, mais, mais… ce n’est pas ce que madame Diane Dallaire avait promis en campagne électorale.

En effet, celle qui allait devenir mairesse avait promis un Protecteur du citoyen indépendant. Même si le responsable du Bureau, monsieur Simon Lapierre, pourra jouir d’une large marge de manœuvre, il ne sera pas pleinement indépendant puisqu’il dépendra de la direction générale.

Monsieur Lapierre aura le mandat d’assurer l’application de la politique sur la qualité des services et le traitement des plaintes. Toutefois, rien n’empêche le citoyen qui n’est pas satisfait de s’adresser directement au service concerné ou de parler à son conseiller municipal.

Étant adjoint à la direction générale, donc un fonctionnaire au même titre que ses collègues, quel sera son pouvoir en cas de conflit vraiment sérieux ? Aura-t-il le poids suffisant pour faire exécuter ses décisions, s’il y a lieu ? Il n’aura peut-être que le poids que voudra bien lui accorder la direction générale.

Étant redevable au conseil municipal, n’est-ce pas là une autre limite à son indépendance ? Qu’en est-il du risque d’ingérence politique ? D’ailleurs, la mairesse avoue avoir modifié la nature de sa promesse après des consultations entre autres avec les conseillers.

Les citoyens verront à l’usage. Les autorités municipales également.

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, décembre 2019 - janvier 2020.
Voir l'article précédente : Le Bureau du citoyen à votre service...

Articles dans la catégorie

Chronique-humeur

Les contraintes de distanciation au début de l'été 2020...

Le confinement n’est pas facile pour tout le monde. Mais, nous pouvons en tirer une expérience positive...

Lors d'une période confinement, il nous reste à nous occuper et nous savons comment...