Pacifiquement parlant… avec un gars de becyk: Claude Benoit

Claude Benoit M. Claude Benoit. Crédit photo: Jacques Archambault.

Par Jacques Archambault

Ma rencontre avec Claude Benoit fut un pur délice de révélations avec une plongée dans les belles années de son adolescence vécues ici même à Évain. C’était au temps de la « pool room » de Berthold Ducharme (plus tard Tom Labrie) située plus ou moins en face de la caisse Desjardins, rue d’Évain (anciennement rue Principale).

On est en avril 1975 et l’inspiration de créer un club de motards leur est venue d’un autre club, soit « Les Hordes MC » de Mont-Brun. Contrairement à certains noms impétueux, « Bono » en a suggéré un à évocation plus « pacifique », surtout de langue française. Et de là est né « Pacifique de la Route », icône toujours active après 45 ans et bien au service de sa communauté.

Après avoir gribouillé les noms de ses anciennes « maîtresses » d’école, Claude en est arrivé à se remémorer son parcours au sein du club en le griffonnant sur des feuilles condensées dans un cartable qu’il a fait lire à sa fille Sophie. Celle-ci lui lance l’idée : pourquoi pas un livre ? Et de fil en aiguille est né « Mémoires d’un Pacifique de la Route : Récit d’un gars de becyk ».

Mémoires d'un Pacifique de la route - Récit d'un gars de becyk

La couverture du bouquin a été réalisée par M. Norbert Lemire, artiste bien connu de Rouyn-Noranda. Et le gars sur le bécyk est nul autre que « Bidou ». Le lancement s’est effectué au Petit Théâtre du Vieux Noranda, le 1er octobre 2020, avec quelques membres du club, la famille et plusieurs amis.

Comme me l’a dit Claude, ce bouquin s’est taillé une place bien au-delà de ses espérances, tellement que la piqûre du bécyk l’a rattrapé après 40 ans! De son premier « bike », un Yamaha 650, le voici sur un Harley 2012 avec lequel il a dû se refaire la main lors de la rencontre de son premier carrefour giratoire!

Pour une première entrevue, ce fut des plus agréables avec un gars très sympathique qui aura œuvré 28 ans dans le service des pompiers à Évain et 12 ans à Rouyn-Noranda. Il a aussi travaillé comme préposé aux télécommunications pour la Sûreté du Québec. Longue vie à toi, Claude et… bonne route!

P.S. Le bouquin est en vente au dépanneur Beau-Soir Chez Gibb à Évain (Rouyn-Noranda, Québec).

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, Décembre 2020 - Janvier 2021.

Articles dans la catégorie

B

M. Bellerose a été un bénévole fort engagé dans la communauté d’Évain...

Des bénévoles de la Croix-Rouge présents dans notre quartier Évain...

M. Benoit devient intarissable lorsqu’il parle de son passé de pompier et du Service d’incendie à Évain...