Un choix à faire lors des prochaines élections fédérales!

Elections 2021 en Abitibi-Témiscamingue

Par Louiselle Luneau

En Abitibi-Témiscamingue

Dimanche le 15 août 2021, le premier ministre Justin Trudeau a déclenché les élections fédérales canadiennes pour une période de 35 jours, soit la période la plus courte selon la Loi électorale du Canada. Trois candidats et une candidate sont dans la course pour notre comté Abitibi-Témiscamingue et souhaitent fermement remporter le scrutin et représenter notre comté à Ottawa le 20 septembre 2021.

Afin de vous aider à faire un choix éclairé, j’ai décidé de vous les faire connaître un peu plus par la rédaction de cet article.

Sébastien Lemire
Sébastien Lemire – Bloc Québécois

Élu à l’automne 2019, M. Sébastien Lemire sollicite un autre mandat dans le cadre de la présente campagne électorale. Selon ses propos, « être député, c’est d’abord être à l’écoute des gens de son milieu. C’est avoir un leadership rassembleur et collaboratif sur les enjeux qui nous touchent. En tant que député sortant et candidat du Bloc Québécois, je veux continuer à être cet allié pour participer à développer un milieu de vie durable, vivant, humain et à notre image. »

M. Lemire est indépendantiste convaincu, jeune père de famille et diplômé en communication politique, en leadership public et en gouvernance de sociétés. Il est également un spécialiste des relations publiques et de la participation citoyenne. Il a travaillé à la Fédération de l’Union des producteurs agricoles d’Abitibi-Témiscamingue, à l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, à la clinique juridique Juripop et à la Conférence régionale des élus de Montréal.

Il se dit prêt à poursuivre son travail de député à Ottawa pour continuer notamment à défendre les dossiers de la région, à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes, à lutter contre les injustices sociales et la violence faite aux femmes, à améliorer les conditions de vie des personnes les plus démunies, à aider davantage la culture et le tourisme, à trouver des solutions face aux changements climatiques et à la transition écologique.

Il est fier de la plateforme politique de son parti adoptée le dimanche 22 août. Des engagements forts pour et par les Québécois. Le Bloc Québécois veut continuer à être au service de la population québécoise et à défendre leurs intérêts. Il est possible de consulter la plateforme sur le site : www.blocquebecois.org/plateforme

William Legault-Lacasse
William Legault-Lacasse – Parti libéral du Canada

M. Legault-Lacasse est originaire de La Sarre et a 23 ans. Il a quitté la région quelques années pour aller étudier à l’Université d’Ottawa et devenir avocat. Il est revenu en région il y a quelques semaines et a décidé de se porter candidat libéral pour le comté Abitibi-Témiscamingue. Il se décrit comme quelqu’un d’action et de terrain. À 17 ans, il s’est engagé dans les Forces armées canadiennes. Chaque année, il revenait passer son été sur le bord du lac Abitibi.

Il a travaillé pendant six ans pour des députés sur la colline Parlementaire dont, entre autres, la ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier. Il précise « qu’il sait comment ça fonctionne à Ottawa et à quelle porte cogner pour faire avancer les dossiers ». Il veut être la voix de l’Abitibi-Témiscamingue à Ottawa.

Le message qu’il porte actuellement est qu’il veut être là pour les gens de la région pour les représenter à Ottawa. Selon lui, « il va y avoir beaucoup d’investissements fédéraux dans les prochaines années. Il y a eu de belles annonces dans les dernières semaines, mais il croit que nous pouvons aller en chercher plus en étant à la table des décisions ».

Ayant été acteur au petit écran dans Tranches de vie et dans le film Il était une fois les Boys, il a la culture à cœur. Selon ses propos, « le gouvernement libéral peut être un partenaire de choix pour faire avancer le milieu culturel et le stimuler davantage ».

Il a également des idées en ce qui concerne l’environnement, les changements climatiques, l’agriculture, la pénurie de main-d’œuvre, le tourisme, le développement économique régional et les personnes aînées. Il se dit prêt à défendre les intérêts de la région au sein du gouvernement libéral. Au moment de rédiger cet article, la plateforme du Parti libéral n’est pas encore connue.

Luis Henry Gonzalez
Luis Henry Gonzalez – Parti conservateur du Canada

M. Gonzalez est originaire de la Colombie. Il a vécu en Argentine, où il a obtenu une maîtrise en droit commercial. Il a immigré au Canada en 2003, où il a amorcé une maîtrise à l’Université de Sherbrooke qu’il a arrêtée lorsque l’opportunité de venir en région s’est présentée. Il est témiscabitibien depuis 15 ans. Ses enfants ont grandi dans notre région et sont maintenant à l’université. Il est père de trois enfants. Il a travaillé pour la Ville de Rouyn-Noranda, œuvrant notamment dans le secteur rural. Selon ses propos, « l’ouverture des gens de l’Abitibi-Témiscamingue est incroyable. Ils acceptent l’immigration et ils ont tellement un grand cœur. Ils m’ont tellement apporté et donné que j’ai envie de leur donner moi aussi ». Il a le goût de s’engager pour l’avenir de la région et de faire avancer les dossiers.

Le candidat est impliqué en politique depuis quatre ans au sein de son parti, où il a gravi les échelons de l’association de la circonscription. Il a travaillé avec Mario Provencher lors des dernières élections fédérales de 2019. En se présentant comme candidat dans la présente campagne électorale, c’est aussi une façon pour lui de participer à la démocratie et c’est aussi donner une opportunité aux gens de la région d’opter pour une option qui est réelle, le Parti conservateur.

M. Gonzalez a quelques dossiers à cœur. Selon lui, « la plateforme en immigration du Parti conservateur est la meilleure. Elle va permettre de donner plus de pouvoirs au Québec pour choisir ses immigrants et combler les postes disponibles en raison de la pénurie de main-d’œuvre. C’est la combinaison parfaite pour la région et le Québec ».

L’agriculture est aussi un autre dossier important pour ce candidat. Ayant travaillé dans le secteur rural, il constate qu’il y a une grande possibilité pour tout ce qui est agroalimentaire. Il faut protéger les terres fertiles de la région et s’assurer que la relève dans la même famille se fasse facilement. Le dossier du bois d’œuvre retient aussi son attention.

Au cours des prochaines semaines, le candidat ira à la rencontre des gens de la région pour entendre leurs préoccupations et leur rappeler qu’il est peut-être temps de faire partie du gouvernement et qu’il est nécessaire de changer de stratégie. Pour en savoir davantage sur la plateforme du Parti conservateur : www.conservateur.ca/plan

Bethany Stewart
Bethany Stewart – Nouveau Parti Démocratique

Âgée de 23 ans, elle est membre de la Nation Crie de Wemindji et elle a passé sa vie à Ottawa. Diplômée en sciences politiques et en arts visuels à l’Université d’Ottawa, elle se décrit « comme une militante active sur les enjeux autochtones. »

Elle partage les valeurs et les priorités du NPD, notamment au sujet de lutte aux changements climatiques, de la réconciliation avec les peuples autochtones, du logement abordable et de la gratuité scolaire. Elle confirme avoir été toujours intéressée par la politique. Elle veut travailler à améliorer le sort des gens de l’Abitibi-Témiscamingue, mais aussi des autochtones partout au Canada.

Même si elle n’est pas originaire de la région, elle confirme vouloir être présente dans le comté d’ici la fin de la campagne électorale et visiter les différentes communautés.

Il sera possible de voter par anticipation du vendredi 10 septembre au 13 septembre. L’endroit sera inscrit sur la carte d’information que nous recevrons par la poste.

Nous pouvons prétendre que cette campagne d’élections fédérales n’est pas des plus intéressantes en cette période estivale, mais il est primordial d’aller exercer notre choix le 20 septembre prochain. Il s’agit de notre devoir de citoyenne et de citoyen et une façon de faire entendre notre voix.

Pour en savoir davantage, visitez : Comparez les plateformes électorales | ICI.Radio-Canada.ca. Ce lien pourra nous aider à faire un choix éclairé.

  

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, septembre 2021.

Articles dans la catégorie

Élections

Les rues du quartier Évain font partie soit du district électoral Évain, soit du district Rouyn-Noranda-Ouest...

Rencontre avec un candidat aux élections fédérales canadiennes...

Voici un document présentant toutes les étapes à franchir afin de déposer sa candidature aux élections municipales...