La folie des cabanes à pêche

Lac Flavrian par Jacques  Archambault Au lac Flavrian. Crédit photo: Jacques Archambault.

Par Diane Gaudet Bergeron

Le premier dimanche du mois de mars 2021, histoire de sortir de la maison et de voir des gens, nous nous sommes rendus à la pêche sur la glace. Pas pour y pêcher vraiment, mais pour visiter des amis à leur cabane à pêche.

Les premières personnes rencontrées furent les policiers de la Sûreté du Québec. En motoneige, ils parcouraient le rang Nadeau, se rendant au lac Flavrian tout comme nous. Dès notre arrivée sur le lac, à la demande des agents, nous dûmes sortir nos papiers, propriétaire de la motoneige, permis de conduire, etc.

Ma plus grande surprise fut de voir autant de cabanes sur ce petit lac. Un village sur glace. Pourquoi tant d’envoûtement pour ce sport ? C’est bien simple, me diront quelques-uns, c’est le seul endroit où nous pouvons rencontrer plusieurs personnes à la fois. En effet, le gouvernement permet la rencontre de huit personnes à la fois à l’extérieur. Donc les cabanes à pêche ont la cote.

Même qu’une jeune famille me racontait qu’ils se sont acheté une cabane simplement pour pouvoir visiter les grands-parents et les parents. Tous à pêcher à proximité l’un de l’autre, chacun sa cabane, quel plaisir en ces temps de confinement. Vous comprendrez que la proximité ne veut pas dire collés les uns sur les autres. Il est facile de garder la distance des deux mètres à respecter dehors.

Par contre, comme m’ont expliqué les agents de la Sûreté du Québec, si nous visitions des amies et amis, nous ne pouvions pas être deux couples dans la cabane en même temps. Il faut qu’un des deux couples sorte, permettant à l’autre de se réchauffer à l’intérieur. Je n’ai pas pu constater si des contraventions furent données à cet effet.

La température de ces jours-ci réduira sans doute la participation à ce sport qui a tellement de popularité dans une région comme la nôtre.

Tenez-le-vous pour dit, si vous allez à la pêche sur la glace, soyez prévenant, apportez permis de conduire, permis de pêche, enregistrement, preuve de possession de votre motoneige, et surtout gardez votre distanciation.

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, avril 2021.

Articles dans la catégorie

Village d'Évain (Québec)

Dans les quartiers de Rouyn-Noranda, que faire des produits à jeter, encombrants et autres?

Nous avons souligné la Saint-Valentin, le Grand défi Pierre Lavoie et le Carnaval d'hiver...

Comment protéger ma propriété et ma santé de l’exploitation annoncée d’une mine à 1 km de chez moi?