Écoresponsables: Réduction et réemploi

Recycler Pixabay

Par Gabrielle Bruneau et Roxanne Jalbert

Écoresponsables, ENSEMBLE!

Selon le bilan 2013 du plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 de la ville de Rouyn-Noranda, la quantité estimée des matières éliminées par habitant pour le secteur résidentiel était de 265,13 kg de déchets par habitant par an versus 301,75 kg par habitant pour le secteur de l’industrie, du commerce et des institutions (ICI). Le secteur résidentiel est responsable à part presque égale des déchets éliminés avec celui des ICI. Les résidents peuvent donc avoir un impact significatif sur la réduction des déchets générés.

Pour guider votre quotidien de citoyenne et citoyen écoresponsables, nous vous proposons pour ces deux prochaines chroniques le principe « 3R-V ». Il regroupe 4 façons de réduire le gaspillage : la réduction, le réemploi, le recyclage et la valorisation.

Réduire

Comme le rappelle si bien Recyc-Québec : « Le déchet qui pollue le moins est celui qu’on ne produit pas ». La réduction à la source des déchets est l’option à privilégier. Il y a plusieurs façons de réduire la quantité de déchets qu’on produit.

  • Acheter moins : c’est la solution la plus évidente. En plus de réduire l’impact environnemental, cela permet d’économiser. Avant d’acheter un produit, il est important de se poser la question à savoir si on en a vraiment besoin et s’il pourrait être substitué par un autre item qu’on possède déjà.
  • Réduire l’emballage : une autre façon de réduire à la source les déchets soit en achetant en vrac ou en évitant les items qui sont suremballés.
  • Éviter les produits jetables permet également de réduire son impact environnemental et son importance s’explique bien par le deuxième R.

Réemployer

Réutiliser un objet est la seconde option à envisager afin de réduire le gaspillage. Cela permet de :

  • prolonger la durée de vie de l’item;
  • retarder le moment où il se retrouvera au recyclage, au compost ou au rebut;
  • éviter d’utiliser un autre item qui lui aussi finira dans l’un de nos bacs.

L’échange de biens, les ventes de garage, les friperies, les ressourceries, les marchés aux puces et les sites de ventes d’items usagés sont plusieurs avenues à envisager afin de donner une seconde vie à des produits. Il est surprenant de voir tous les items de seconde main qu’il est possible de trouver, qui sont encore pleinement fonctionnels et en mesure de répondre à nos besoins. En privilégiant les items qui sont réutilisables, il est possible de limiter son impact sur l’environnement.

En résumé, pour réduire le gaspillage, l’idéal est de n’acheter que ce qui est nécessaire et privilégier les produits de seconde main. Lorsqu’un objet arrive en fin de vie, il faut vérifier s’il pourrait être réutilisé par nous ou quelqu’un d’autre. Si aucune option n’est possible, il sera temps de passer au Recyclage et à la Valorisation qui seront abordés lors de la prochaine édition. Réduire le gaspillage nous permet d’être tous un peu plus écoresponsables, ensemble !

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, avril 2021.
Image par OpenClipart-Vectors de Pixabay.

Articles dans la catégorie

Environnement

Repérer les produits locaux, s’abonner à un panier de légumes, visiter le marché public, faire pousser ses propres légumes...

Être écoresponsable, c'est agir tout en étant conscient de l’impact de ses décisions sur l’environnement...

Je les ai photographiés, filmés, scrutés, étudiés et admirés, ces bourdons qui venaient butiner...