Écoresponsables: Recycler, Valoriser

En es-tu sûr?

Par Gabrielle Bruneau et Roxanne Jalbert

Écoresponsables, ensemble!

3R-V (Partie 2 de 2)

La dernière chronique abordait l’importance de réduire sa consommation à la source afin d’éviter le gaspillage et réutiliser les objets, lorsque c’est possible. Qu’en est-il lorsque ce ne l’est pas ? C’est là qu’entrent en scène le recyclage et la valorisation.

Recycler

Le recyclage consiste à transformer un produit en la matière première de laquelle il est issu. Les papiers et cartons seront déchiquetés et mélangés à des liquides pour obtenir de la nouvelle pâte à papier. Certains plastiques pourront être broyés pour alimenter une chaîne de production. Les métaux, comme l’aluminium, ainsi que le verre, pourront être refondus et réutilisés à l’infini!

C’est un peu comme si notre bac bleu devenait une nouvelle source d’exploitation, une alternative simple et écologique à l’extraction de nos ressources naturelles. Ainsi, privilégier l’achat de produits faits à partir de matières recyclées permet de réduire la pression et les inconvénients liés à l’exploitation de nos ressources naturelles.

Valoriser

La valorisation ressemble beaucoup au recyclage, au point près que le produit sera transformé en une nouvelle matière première, différente de celle d’origine. L’exemple le plus commun serait le compostage. En effet, difficile de recycler une pomme pour en faire de nouvelles pommes! Par contre, grâce aux résidus compostables, on peut faire du compost et ainsi valoriser ces produits plutôt que de les gérer comme des déchets.

L’utilisation de la biomasse comme source d’énergie ou encore la biométhanisation, soit la production de gaz naturel grâce à la décomposition de résidus, sont également considérées comme de la valorisation. Avec un peu d’effort, il est surprenant de constater le bénéfice qu’il est possible de tirer de ces matières considérées à tort comme des déchets.

Même si ces options sont beaucoup mieux que l’élimination des déchets par le bac vert, celles-ci exigent tout de même l’utilisation de ressources humaines, matérielles et énergétiques. C’est pourquoi elles viennent après la Réduction et la Réutilisation.

La réduction des déchets peut se faire une étape à la fois. Pour débuter, faites l’inventaire des déchets que vous produisez. Sans être très précis, réfléchir à ce que vous jetez vous permettra de déterminer les matières en plus grande quantité et d’établir lesquelles pourraient ne pas atterrir dans votre poubelle en utilisant un des principes énumérés plus haut.

Un autre point important est de vous assurer que les déchets que vous produisez se retrouvent au bon endroit. En cas de doute, consulter le site web ou l’application « Ça va où ? » de Recyc-Québec. Vous pourrez valider selon votre localité si l’item va au recyclage, au compostage, à l’écocentre ou bien dans votre poubelle.

La gestion des matières résiduelles passe également par un tri adéquat à la source. Parce que c’est grâce à vous que les bonnes matières pourront être réutilisées, recyclées ou valorisées.

Voir l'article précédent :
Écoresponsables ENSEMBLE : Réduction et réemploi...

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, mai 2021.
Voir aussi : Ville de Rouyn-Noranda - Visez Vert...

Articles dans la catégorie

Environnement

En Abitibi-Témiscamingue, des centaines de personnes ont ramassé les déchets jonchant le sol de leur voisinage…

Pour réduire le gaspillage, n’acheter que le nécessaire et privilégier les produits de seconde main...

Repérer les produits locaux, s’abonner à un panier de légumes, visiter le marché public, faire pousser ses propres légumes...