Jeux de rôle grandeur nature

Par Mélanie Hallé

Connaissez-vous le Village ? Non, non, pas celui avec une rue principale et une avenue de l’église, l’autre village, celui grandeur nature caché sur les terres de M. et Mme. Maurice et Rita Bélanger dans le rang 5 et 6. Il s’agit d’un tout petit village qui bon an, mal an, regroupe près d’une soixantaine d’individus pour le moins hétéroclites. En effet, barbares sanguinaires, monstres et démons croisent le fer (ou plutôt le latex et la mousse) avec de preux guerriers, d’habiles archers et de puissants magiciens pour le contrôle de ces terres et des villageois. Ça ne vous dit toujours rien ? Alors lisez ce qui suit…

L’univers créatif des jeux de rôles « grandeur nature »

Le jeu de rôle grandeur nature est un art participatif apparenté au théâtre qui découle des jeux de rôles sur tables, tels que Donjons et Dragons et Warhammer. Ils peuvent se dérouler dans un univers plus ou moins fantastique, futuriste ou encore réaliste comme dans le cas des soupers Meurtres et mystères, c’est au choix. Ce sont les costumes, les décors et l’interprétation des personnages qui créent l’ambiance dans laquelle se déroule l’histoire. Celle-ci se construit au fur et à mesure par les actions et les paroles de chacun des participants, un peu comme une pièce de théâtre improvisée.

Jeunes participants aux jeux de rôle
Moment de détente près du feu de camp

Les maîtres de jeux et certains personnages-clés ont des rôles spécifiques à jouer pour orienter et diriger l’histoire, mais une bonne liberté d’action est généralement donnée aux joueurs. Dans le cas du Village, l’histoire se situe dans un univers fantastique (à la Seigneur des anneaux) et est en continu depuis sept ans, à raison d’un ou deux évènements grandeur nature de deux à trois jours par année. Cela fait cinq ans qu’ils sont installés à Évain.

Comme tout jeu, il y a des règles à suivre, notamment en ce qui concerne le combat, lequel se fait avec des armes en mousse ou en latex pour éviter que les gens se blessent. Selon l’un des pionniers du Village, en sept ans, il n’y a eu qu’un seul accident, si on peut appeler ça ainsi : un nerf sciatique coincé. Toute personne qui ne respecterait pas les règles se verrait expulsée.

L'herboriste du village
L’herboriste du village en train de concocter une mixture dont lui seul a le secret...

Bien plus qu’un passe-temps

Le jeu de rôle grandeur nature offre un passe-temps créatif et sain pour tous ceux et celles qui veulent décompresser de leur vie quotidienne et « changer de décor ». Cependant, nombreux sont les « rôlistes » qui se découvrent également des talents d’artisans. En effet, beaucoup de costumes sont fabriqués par les participants eux-mêmes : couture, gravure sur cuir, fabrication de cottes de mailles et d’armures de cuir, fabrication d’armes et de masques en latex… autant d’activités artistiques qui demandent minutie et patience.

Longtemps considéré comme une activité marginale, le jeu de rôle grandeur nature tend à sortir de l’ombre ces dernières années, notamment grâce à la popularité de la foire de Bicolline, près de Shawinigan. Il s’agit du plus gros évènement du genre au Québec, attirant plus de 2000 participants pendant une semaine au début d’août de chaque année. Alors, dans quel village passerez-vous vos prochaines vacances ?

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, septembre 2011.
Les deux photos ont été prises par Jonathan Falardeau.

Articles dans la catégorie

Divers sports

Horaire de la glace au Centre communautaire d'Évain et activités spéciales...

12 ans d’efforts récompensés au lac Kanasuta, avec la construction d'un nouveau barrage...

À Rouyn-Noranda, les citoyens appuient le projet d'un centre aquatique...