Parler de coopératisme

Cooperative

Par Lili Germain

Le 8 février dernier avait lieu un dîner-échange au cours duquel il a été question des effets positifs du développement coopératif et mutualiste pour la collectivité ainsi que d’outils que cette avenue peut offrir pour les entreprises. 

La rencontre avait lieu à l’UQAT, en présence de Gaston Bédard, président-directeur-général du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité. Des représentants de la Coopérative de développement régional du Québec, bureau Abitibi-Témiscamingue/Nord-du-Québec, l’accompagnaient. 

On retient d’abord de cette rencontre que des démarches visent entre autres à stimuler les jeunes afin qu’ils se lancent en affaires dans le domaine coopératif. Pourquoi cette clientèle ? Parce que les jeunes sont habitués à travailler en groupe, qu’ils ont des valeurs d’entraide, d’égalité et de partage. En prime, la formule coopérative offre des possibilités d’horaires adaptés aux besoins des membres ainsi qu’un sentiment d’être entouré et appuyé, ce qui constitue un avantage comparativement à la situation que vivent souvent les propriétaires uniques d’entreprises. 

Le rachat d’entreprises par les employés constitue aussi une cible pour le milieu de la coopération, différentes subventions étant disponibles pour faciliter ce type de relève. Le danger est réel, semble-t-il, de perdre des entreprises parce qu’elles n’ont pas de repreneurs. Trop souvent, on oublie le rôle pouvant être joué par le personnel d’une entreprise dans le processus de vente par son propriétaire. Le modèle coopératif pourrait donc être une avenue à explorer. 

Les échanges ont aussi mis de l’avant le fait qu’on entend peu parler de la formule coopérative comme alternative à l’entrepreneuriat. Cela met en lumière la nécessité d’une sensibilisation afin de créer un réflexe qui lui soit favorable, notamment dans le domaine de l’enseignement supérieur, mais également auprès des notaires, des avocats et des comptables.

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, avril 2018.

Articles dans la catégorie

Entreprises

Voici les heures d'ouverture du restaurant, pour les soupers du mercredi et du jeudi, puis le samedi midi...

Nicolas Pichette et son équipe viennent en aide aux banques alimentaires...

Située dans le quartier Évain, la Boucherie des Praz offre des produits surgelés et plus...