Mai, mois de l’arbre et des forêts

Maison de Hector Pelletier en 1937 Maison coloniale de 1937. On remarque en arrière-plan les chicots, restes du feu de forêt de 1932. Crédit photo: BAnQ à Rouyn-Noranda.

Par Gabrielle Bruneau

Le saviez-vous ? Au mois de mai 2022, cela fera 140 ans que les bienfaits des arbres et de la forêt sont officiellement soulignés au Québec. À l’origine, il ne s’agissait que d’une journée dédiée, puis d’une semaine et de nos jours, mai est légalement et entièrement qualifié « mois de l’arbre et des forêts » dans notre Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier (article 5).

Mais de quelle façon l’histoire d’Évain est-elle liée à la forêt ?

Selon le livre « Évain 75e 1935-2010 », avant la colonisation, le territoire d’Évain était exploité par la Canadian International Paper (CIP), avant qu’un immense feu de forêt ne le ravage en 1932. Par la suite, la compagnie forestière a fini de récolter le bois « vert », épargné par les flammes. Le bois mort a été laissé aux colons ou encore abattu et débité par divers travailleurs pour vendre comme bois de chauffage.

C’est donc dans une quasi-absence de forêt qu’Évain se développe. Les cendres offriront tout de même le milieu idéal pour les bleuets, dont les récoltes seront fabuleuses, et aideront à l’implantation agricole. Quant à la construction, mis à part les maisons du rang 10 (du Lac-Flavrian) dont les lots contenaient encore des arbres, le bois nécessaire sera importé des alentours.

Cueillette de bleuets « l'or bleu ». Omer Pilon, Ubald, Jean-Marie et Maria en 1939.
L’une des incroyables récoltes de bleuets. Crédit photo : BAnQ à Rouyn-Noranda.

De nos jours, la forêt a repris ses droits et entoure le noyau villageois en plus de peupler nos campagnes. Ces arbres offrent encore un matériau de fabrication ou de chauffage renouvelable, mais ils sont de plus en plus appréciés pour leur magnificence et leurs divers effets bénéfiques (stockage de carbone, habitat pour la faune, conservation des sols et rétention de l’eau, etc.). Bien que la plupart des zones forestières du quartier soient maintenant privées, on peut tout de même en profiter grâce aux sentiers du Club de ski de fond d’Évain, en visitant le Centre plein air du lac Flavrian ou encore en accédant aux collines Kekeko, par exemple.

En plus d’apprécier la forêt présente, vous pouvez aussi contribuer à l’agrandir. Grâce au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, en collaboration avec l’Association forestière de l’Abitibi-Témiscamingue, le Comité des loisirs d’Évain (CLÉ) offrira à la population, le 28 mai 2022, de petits arbres gratuitement! C’est l’occasion d’ajouter de la nature à votre chez-vous tout en valorisant ces majestueux végétaux!

Invitation à une distribution d'arbres, le 28 mai 2022, près du Centre communautaire d'Évain.

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, mai 2022.

Articles dans la catégorie

Le village d'Évain

De l’oseille, de la ciboulette, de l’ail et de petits fraisiers ont été ajoutés dans la forêt nourricière...

Photos de rénovations à la toiture de l'église Saint-Bernard d'Évain...

Extrait du carnet 1935-1965 Évain: "Evain, situé à proximité de Noranda, est donc sur un terrain fortement minéralisé…"