Un défi… aux oiseaux

Membres de l'équipe Abiti-Pies Dans l’ordre habituel : Mmes Catherine Dion et Nadia Bergeron, toutes deux passionnées d’ornithologie. Crédit photo : Réjean Gouin.

Par Réjean Gouin

Il existe de nombreux défis et celui qui nous concerne aujourd’hui est particulier. Le 15 mai 2021, Mmes Catherine Dion et Nadia Bergeron s’engageaient à dénombrer le plus d’oiseaux possible à l’intérieur de 24 heures. Membres de l’équipe « Les Abiti-Pies », elles se rendaient au Club de ski de fond d’Évain pour relever ce défi ornithologique dans la soirée du vendredi 14 mai.

Le Grand Défi QuébecOiseaux existe depuis 2011 et a pour objectif de sensibiliser la population et de recueillir des fonds pour la protection des oiseaux du Québec. Depuis ses débuts, on y a compté 450 participants et récolté 300 000 $ distribués entre 62 organismes, dont la Société du loisir ornithologique de l’Abitibi-Témiscamingue (SLOAT).

L’équipe Les Abiti-Pies s’était donné comme objectif d’identifier 50 espèces d’oiseaux en se déplaçant dans les limites du Club de ski de fond d’Évain et d’amasser la somme de 500 $.

La préparation pour un tel défi exige que les participants soient familiers avec le chant de différentes espèces, essentiel pour continuer l’observation durant la nuit.

Bien préparées pour l’observation, le défi s’est avéré plus physique que prévu à cause des sacs à dos avec l’équipement, des conditions boueuses, de l’environnement marécageux et des sentiers préparés pour le ski de fond ne se prêtant pas facilement à la marche.

Sentier dans une forêt de conifères
Un des beaux sentiers parcourus au Club de ski de fond d’Évain.

Malgré un marathon de plus de 21 heures d’observation, 17,5 km de marche parfois difficile et très peu de sommeil, les protagonistes se disent contentes du résultat, soit 37 espèces identifiées et une somme de 390 $ amassée. Quelques exemples d’observations mentionnées sont le roitelet à couronne dorée, les pics maculés, le butor d’Amérique identifié grâce à son chant, etc.

À savoir si elle envisageait de répéter l’expérience, Catherine Dion se dit prête pour l’an prochain, mais peut-être dans un endroit différent. D’ailleurs, elle s’est déjà engagée avec un autre membre de la SLOAT pour le 29 mai 2021. L’objectif étant cette fois-ci plus ambitieux de 125 espèces.

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, été 2021.

Articles dans la catégorie

Ornithologie

Au milieu d'avril 2021, trois beaux "cygnes" s’arrêtaient sur les berges du lac Hélène, à Évain...

Projet de mai et juin 2021 à la bibliothèque municipale: exposition de toiles et de photos d'oiseaux migrateurs...

Photos d'une bernache, d'un grand héron et de canards mallards...