Comment choisir la bonne crème solaire

Dscf6526

Par Stéfanie Trahan

Enfin, la neige est fondue et le soleil est au rendez-vous. Qui dit beau temps et période estivale indique aussi que nous passons plus de temps à s’exposer aux rayons du soleil. Il faut donc protéger notre peau de façon convenable contre les coups de soleil et les ravages silencieux que peut provoquer une exposition aux UVA et UVB. Heureusement pour nous, il existe un moyen simple : appliquer de la crème solaire. Toutefois, quand vient le temps de choisir, il est peut-être un peu plus compliqué de faire le bon choix devant toute cette variété de produits. Dans ce qui suit, nous tenterons le plus simplement possible de démystifier la crème solaire pour vous aider à faire un choix éclairé.

Phototypes cutanés

C’est en faisant la lecture du blogue du Pharmachien et d’un article qu’il a publié sur la crème solaire que nous avons trouvé les réponses à nos propres questions. Premièrement, il est bien d’identifier en premier lieu de quel phototype cutané vous faites partie, car certains ont la peau plus fragile au soleil que d’autres et cela change la façon de la protéger. Vous trouverez une description très humoristique et informative dans l’article du Pharmachien que nous vous invitons à consulter, mais sachez que cela varie de 1 à 6, 1 étant le phototype le plus sensible au soleil. Sachez toutefois que votre phototype n’influence en rien votre risque de développer un cancer car tous doivent se protéger du soleil.

Le FPS

De plus, lors de notre achat il faut porter attention au FPS (Facteur de protection solaire). Notez qu’il y a aussi beaucoup de marketing là-dedans, et que d’acheter un écran solaire avec un FPS très élevé (par exemple 60) ne va pas nécessairement vous protéger efficacement. D’ailleurs, regardez dans ce qui suit les différents FPS et leur pourcentage des rayons bloqués pour mieux comprendre :

Crème avec :

  • FPS 8: Bloque 88 % des rayons UVB
  • FPS 15: Bloque 93 % des rayons UVB
  • FPS 30 : Bloque 97 % des rayons UVB
  • FPS 50 : bloque 98 % des rayons UVB

Donc, comme on peut voir, il n’y a que peu d’avantages au delà d’un FPS 30; cela sert surtout à nous donner un faux sentiment de sécurité quand le FPS est plus élevé.

L’application suffisante de la crème

Il semblerait aussi que la majorité des gens n’applique pas suffisamment de crème sur leur peau. D’ailleurs, à ce sujet le Pharmachien nous indique qu’un petit verre à « shooter » (30 ml) est la quantité de crème approximative que nous devrions appliquer à chaque exposition. De plus, il faut penser à réappliquer la crème solaire aux 2 heures et aussi immédiatement après la baignade. Donc, si vous utilisez une crème solaire résistante à l’eau et à la sueur, elle sera efficace lors de votre baignade mais dès votre sortie de l’eau, pensez à réappliquer généreusement de la crème.

La crème idéale

Finalement, selon les conseils avisés du Pharmachien, il faut opter pour un écran solaire avec le bon FPS (idéalement 30), sans parfum, qui offre une protection pour les UVB mais aussi pour les UVA, résistante à l’eau et qui contient les bons ingrédients soient du Mexoryl et Tinosurb. De plus, il ne faut pas opter pour une crème seulement parce qu’elle utilise des arguments tels que : « Pour les enfants », « Naturel », « Biologique », etc. Là-dessus, profitez bien du soleil en espérant qu’il soit présent cet été de façon régulière.

Bon été !

Une petite présentation du Pharmachien

Qui est le Pharmachien ? Il s’appelle Olivier Bernard et il est pharmacien. Il connait bien l’industrie pharmaceutique. Il aime, par le biais de son blogue, démystifier les mythes scientifiques et médicaux. Il est un communicateur hors-pair et ses publications abordent des sujets sérieux mais avec un grand sens de l’humour et un souci de vulgariser l’information. 

Il a aussi publié un livre, « Distinguer le vrai du n’importe quoi en santé. » Il fait aussi la création de petites BD simplistes mais drôles utilisées pour venir appuyer ses articles. Bref, un blogue et un livre à consulter pour être bien informé sur divers sujets médicaux et scientifiques ou juste pour rire tout en s’éduquant. 

Visitez : http://lepharmachien.com 

pharmachien.gif#asset:1061

Une enquête inquiétante

Selon de récentes études américaines faites par l’organisme Environmental Working Group (EWG), qui est un organisme dédié à la protection de la santé humaine et environnementale, ce sont plus de 80 % des écrans solaires disponibles sur le marché qui ne seraient pas efficaces et qui peuvent être dangereuses pour la santé.

Lors de leur analyse, EWG a remarqué que des crèmes solaires s’adressant aux enfants et particulièrement aux bébés contenaient des ingrédients chimiques qui sont reconnus pour leurs effets irritants et même nocifs pour la peau. Plusieurs produits mis en marché par des compagnies telles que Neutrogena, Banana Boat et Coppertone se retrouvent donc sur la liste à éviter. C’est la présence de l’oxybenzone, du rétinol palmitate et aussi du méthylisothiazolinone qui est fortement déconseillée.

  • Oxybenzone : perturbe les glandes endocrines
  • Rétinol palmitate : instable au soleil et peut augmenter les risques de dommages pour la peau
  • Méthylisothiazolinone : est tout simplement déconseillé dans les produits d’hygiène personnelle et cosmétiques.

De plus, beaucoup de ces compagnies offrent des FPS de 70 alors qu’il est reconnu qu’au-delà d’un FPS 50, l’augmentation de l’efficacité est minime. De plus, ces FPS donnent un faux sentiment de sécurité aux consommateurs.

Finalement, EWG fait aussi le constat que les crèmes solaires en aérosol se trouvent à être moins efficaces et même qu’elles peuvent être dangereuses. D’ailleurs, Santé Canada recommande, pour éviter de respirer des produits chimiques contenus dans ces écrans solaires, de les appliquer seulement dans des lieux bien aérés.

Résumé en français de certaines conclusions de l’étude de EWG :
www.meteomedia.com/nouvelles/articles/creme-solaire-les-pires-ingredients-a-eviter/51752/

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, été 2015.

Articles dans la catégorie

Conseils santé

Pour demeurer en bonne santé: un sommeil de qualité, une alimentation équilibrée et l’activité physique...

L'importance des mammographies de dépistage du cancer du sein...

Le zona est une maladie causée par le virus de la varicelle qui se réactive parfois avec l'âge...