Une passion nommée vélo, pour Réjean Gouin

Rejean Gouin Velo

Par Lili Germain

Une passion nommée vélo

Pour notre collègue journaliste Réjean Gouin, le vélo demeure une passion. En juin dernier, il n’a pas hésité à franchir quelque 1 700 km de route à vélo, la grande partie de son voyage s’étant déroulée chez nos voisins ontariens. Il nous raconte son expérience avec générosité, si bien que son périple pourrait devenir une activité contagieuse pour quiconque lira cet article. Soyez-en avisés ! 

« Cette distance, je l’ai parcourue entre le 3 et le 24 juin 2017, à raison d’environ 100 km par jour. Cela comprend toutefois quelques jours de congé », raconte Réjean, qui en a profité pour visiter quelques villes et municipalités. 

Il a suivi le trajet du Great Lake and Waterfront Trail avec son vélo, paré de gros sacs pour ses bagages (vêtements, nourriture et équipement de camping). Son parcours a commencé à Port Elgin, où demeure l’un de ses fils. Il a ensuite longé les lacs Huron, Érié et Ontario, puis divers cours d’eau jusqu’à Gatineau, où son autre fils a établi ses quartiers. C’est là qu’a pris fin son périple. Il s’agissait d’une randonnée qui complétait celle faite il y a 3 ans, où il était parti d’Évain pour se rendre à Port Elgin. 

« La plupart du temps cette année, je roulais sur le réseau routier. Les pistes cyclables ont constitué à peu près 20% de mon trajet », mentionne Réjean. Il a bénéficié d’une très belle température, sauf une journée où il a plu à verse. Aucune crevaison n’est venue ralentir l’heureux homme qui garde un souvenir particulier d’une petite ville nommée Brockville, une charmante petite municipalité où l’on retrouve une quantité impressionnante d’églises et de clochers. « Son centre-ville en compte pas moins de huit », précise-t-il.

Il a aussi fait de belles rencontres dont un cycliste allemand qui arrivait des États-Unis, et une propriétaire d’un bed and breakfast où il a séjourné, qui lui a sorti son plus beau français. Par ailleurs, à la suite d’un déraillement, il a pu compter sur l’aide d’une jeune femme rencontrée sur une piste cyclable et qui était, devinez quoi, mécanicienne de vélo. Un gars chanceux, c’est un gars chanceux...


Des voyages à vélo, Réjean en a vécu et organisé plusieurs au cours des 10 dernières années, notamment avec divers membres de sa famille, que ce soit en Estrie, aux alentours de Québec et de Montréal ou aux Iles-de-la-Madeleine. Pour l’avenir, il rêve de participer au Five Boro Bike Tour, « Boro » étant leur raccourci pour « Borough », l’équivalent des cinq entités administratives de la ville de New York. Il rêve aussi au Grand tour Desjardins.

Résidentes et résidents d’Évain, vous aussi, vous avez voyagé d’une façon originale cet été ou avant ? Contactez-nous! Il serait intéressant de faire connaître votre aventure à vos concitoyennes et concitoyens. Il nous fera plaisir de raconter votre histoire.

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, septembre 2017.
Crédit photos : Réjean Gouin.

Articles dans la catégorie

Sports et plus

Horaire de la glace au Centre communautaire d'Évain: patinage pour tous, hockey pour adultes et tournois...

Ouverture des pistes dès le 8 décembre et inscription à l'école de ski junior le 22 décembre...

Un grand-père amène son petit-fils à la chasse à l'orignal...