Etre mère, par Pierrette Perron-Renaud

Pierrette Perron-Renaud Martin, Claude, Manon, Pierrette et Daniel

Par Stéfanie Trahan

« Être mère c’est apprendre ce qu’est la vie! »

Pour souligner la fête des mères, voici des entrevues avec trois femmes, trois mamans, sur leur expérience personnelle.

La conciliation travail-famille

Pierrette Perron-Renaud

Mère de 3 enfants : Manon née en 1968, Daniel en 1971 et Martin en 1976

« Être mère et enseignante, c’est amener les enfants à donner le meilleur d’eux-mêmes. »

Madame Perron-Renaud a connu le bonheur d’être mère pour la première fois en août 1968. L’arrivée de son premier enfant ne lui a pas inspiré de crainte car c’était un évènement heureux qui avait été planifié. Les futurs parents étaient donc prêts lorsque Manon est arrivée dans leur vie en août 1968 à l’hôpital après un très long travail. D’ailleurs, un fait intéressant qu’elle m’a raconté: à l’époque, les femmes étaient endormies pendant l’accouchement. Par contre, elles demeuraient réveillées tout au long des contractions.

Madame Perron-Renaud dit avoir été une maman très privilégiée car sa mère habitait avec eux. La famille pouvait donc compter sur le support et l’expérience de quelqu’un d’autre pour les guider dans cette nouvelle aventure. Cette présence précieuse a aussi permis aux enfants d’entretenir une belle relation avec leur grand-mère.

À l’époque, la conciliation travail-famille était déjà quelque chose avec laquelle les familles devaient apprendre à jongler car une grande partie des femmes étaient sur le marché du travail. Étant enseignante, Madame Perron-Renaud faisait partie de ces femmes. C’est d’ailleurs en fonction des vacances scolaires que les naissances des deux premiers enfants du couple ont été organisées car il n’y avait pas de congé maternité à l’époque. Ainsi, Manon, l’aînée de la famille, est née en août pendant les vacances d’été et 20 jours plus tard, sa maman était déjà de retour pour la rentrée scolaire. Malgré tout, elle ne s’est jamais sentie lésée par la situation, c’était comme ça et on s’en accommodait. Elle trouve cela très bien que les femmes qui accouchent aient maintenant un congé maternité pour ainsi leur permettre de passer plus de temps avec leur poupon. Et ce grand changement, nous le devons à celles qui ont eu des enfants avant nous.

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, mai 2011.
Retour à l'article : « Être mère c’est apprendre ce qu’est la vie! ».
Dans la même série, voir les entrevues de Kristine Charron et Ann Villeneuve.

Articles dans la catégorie

P

Mme Julianne Pilon s’est démarquée par son implication bénévole pour la défense des droits des aînés...

Le parcours d'une dame dynamique et dévouée...

Mme Pilon possède l’ADN du bénévolat...