Les impacts réels des mesures d'austérité au Québec

Par Louiselle Luneau

Depuis l’élection du gouvernement libéral au mois d’avril 2014, ce sont plus de 10 millions qui sont coupés à travers la région. Pertes d’emplois, pertes de services publics, hausses de taxes, hausses de tarifs; les impacts sur la population sont nombreux.

En voici quelques-uns :

  • 3,5 $ millions de réduction de revenus pour les municipalités de la région;
  • Abolition de la Conférence régionale des élus (CRÉ) : perte de 1,4 $ million pour le développement régional et perte de 27 emplois;
  • Centres locaux de développement (CLD) : sept postes abolis et perte de 1,25 $ million pour le développement des entreprises de la région;
  • Perte du crédit d’impôt de 20 % pour les entreprises;
  • Gel d’embauche et diminution de l’effectif de 2 % de la fonction publique québécoise dans la région;
  • Diminution des budgets de la financière agricole;
  • Menace de centralisation des revenus de taxe sur l’hébergement : 1 $ million;
  • Fermeture de la direction régionale du Ministère de l’Éducation, Loisirs et Sports : 11 postes abolis;
  • Réduction du budget de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue : 2,4 $ millions et perte de l’aide de la CRÉ de 1,5 $ million;
  • Réduction du budget du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue : 800 000 $;
  • Abolition du Conseil du Statut de la Femme en région : deux pertes d’emploi;
  • Abolition du Concours Chapeaux les Filles;
  • Abolition de l’Agence de santé et services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue : perte d’emplois;
  • Diminution du budget de la direction de la santé publique de 522 500 $ en région;
  • Fusion des établissements de santé et services sociaux : perte d’emplois;
  • Fusion des commissions scolaires : perte d’emplois, etc. etc.
      

Tous les secteurs sont touchés. Le gouvernement coupe dans l’aide sociale, l’aide à l’emploi, l’éducation, la santé, le développement régional, en environnement, en logement, en culture, dans les services aux personnes ayant des limitations fonctionnelles, en transport et il augmente les tarifs d’électricité et des services de garde. Il faut continuer de riposter.

Touche pas à ma région Abitibi-Témiscamingue

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, mars 2015.

Articles dans la catégorie

Politiques sociales

Les prestations d’urgence ou de relance économique sont imposables lors de la prochaine déclaration d’impôt...

La réglementation de l’assurance-emploi sera temporairement modifiée...

Des prestations de maladie, d'autres pour les proches aidants ou pour les travailleurs autonomes...