Votre résidence secondaire vous cause des problèmes

Chalet

Par Diane Gaudet Bergeron

Les propriétaires des résidences isolées, comme un chalet, où il était impossible d’installer une fosse septique conventionnelle en raison des conditions du sol, pourront bientôt mettre leurs installations aux normes en vertu d’une modification au règlement. C’est ce que nous a annoncé le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, lors de son dernier passage à Val-d’Or.

Le problème auquel font face les propriétaires de résidences isolées date de juillet 2000, lorsque le règlement qui était en vigueur depuis 1981 a été renforcé dans le but de lutter contre le phénomène des algues bleues dans les lacs.

Le gouvernement propose donc quatre solutions :

  • la mise en place d’une fosse de rétention à vidange totale soit un réservoir étanche qui pourra être vidangé;
  • l’installation de cabinets à terreau (toilettes à compost) avec fosse de rétention pour les eaux ménagères;
  • la mise en commun d’un système avec déphosphatation pour deux résidences isolées existantes;
  • la mise en place d’un système de traitement étanche qui rejette les eaux usées dans un réseau d’égout municipal.

Ces résidents pourront ainsi bénéficier d’un crédit d’impôt de 20% des coûts de réfection sur les travaux excédant 2 500 $. Ce montant pourra atteindre 10 000 $. Tout ça à mon avis ne règle en rien le problème des chalets isolés où il n’y a pas d’accès par une route carrossable, comme c’est souvent le cas.

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, mai 2017.

Articles dans la catégorie

Environnement

Il est surprenant de constater le bénéfice qu’on peut tirer de matières considérées à tort comme des déchets...

Pour réduire le gaspillage, n’acheter que le nécessaire et privilégier les produits de seconde main...

Repérer les produits locaux, s’abonner à un panier de légumes, visiter le marché public, faire pousser ses propres légumes...