Pour une alimentation écoresponsable

Tomates2

Par Gabrielle Bruneau et Roxanne Jalbert

Écoresponsables, ENSEMBLE

Depuis les dernières décennies, notre alimentation repose grandement sur l’importation. Selon Équiterre, « moins du tiers des aliments consommés au Québec provient d’ici ». Notre nourriture voyage beaucoup plus que nous-mêmes et toute l’énergie nécessaire à ce transport produit des gaz à effet de serre en plus de polluer l’air, l’eau et les sols. Cela affecte directement notre santé. Mais il faut bien manger, nous direz-vous! Bien sûr! Par contre, on peut faire des choix plus écoresponsables.

Repérer les produits locaux à l’épicerie

Peu importe votre épicerie, vous devriez être en mesure de trouver les produits du Québec ou de l’Ontario. De plus, il est même possible de trouver les produits de certains de nos producteurs régionaux. La variété est là, passant des légumes, des fruits et des préparations (ketchup, confiture, salsa, etc.), aux viandes et même aux produits laitiers. Et si vous ne trouvez pas les produits locaux dans votre épicerie, il vous est toujours possible d’en faire la demande.

S’abonner à un panier de légumes

Plusieurs maraîchers de notre région offrent des paniers de légumes, de juillet à octobre environ. Le concept est fort simple, vous vous inscrivez et choisissez un format de panier (par exemple, format familial ou individuel). Puis, durant la saison, vous recevrez chaque semaine des légumes variés d’une grande fraîcheur, cultivés tout près de chez vous.

Visiter le marché public

Nous avons la chance d’avoir accès à un marché public, à seulement quelques kilomètres du village d’Évain. Ainsi, chaque samedi d’été, entre 9 h 30 et 13 h 30, vous aurez la chance de découvrir toute une panoplie d’artisans, de producteurs et de transformateurs de la région. C’est une belle occasion pour encourager ces entrepreneurs et pour vous ravitailler en produits locaux.

Faire pousser ses propres légumes

Pour avoir les produits les plus locaux, il suffit de faire pousser vous-même votre nourriture. Que ce soit dans un jardin, à travers les fleurs d’un parterre ou dans quelques pots, aménager un potager est à la portée de tous. Il suffit d’avoir de la terre, de l’eau, du soleil et des semences!

Les semis intérieurs

Vous avez envie de vous lancer dans la culture de la tomate, du poivron ou du brocoli ? Ces légumes ont besoin d’une saison de croissance plus longue que ce que nous offre notre région nordique. Qu’à cela ne tienne, il vous suffit de faire des semis intérieurs. Pour cela, il vous faut des contenants percés (regardez dans votre recyclage!), des sous-plats pour contenir le surplus d’eau et un éclairage (le rebord d’une fenêtre est parfait!).

Pour savoir quand semer, lisez les instructions sur votre sachet de semences. Dans notre région, la date du dernier gel se situe vers la fin mai. Ainsi, si l’on indique 6 à 8 semaines avant le dernier gel, c’est entre la fin mars et la mi-avril que vous devriez faire le semis.

Tous ces gestes vous aideront à réduire votre empreinte environnementale, mais aussi à encourager l’économie locale. Donc, choisissez-en un pour commencer, celui qui vous plait le plus, et mettez-le en pratique. Pour être plus écoresponsable, une bouchée à la fois!

place-citoyennete-0780.JPG#asset:12505:t
Marché public, place de la Citoyenneté à Rouyn-Noranda.

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, mars 2021.
Crédits photo : Louise Villeneuve.

Articles dans la catégorie

Environnement

Pour réduire le gaspillage, n’acheter que le nécessaire et privilégier les produits de seconde main...

Être écoresponsable, c'est agir tout en étant conscient de l’impact de ses décisions sur l’environnement...

Je les ai photographiés, filmés, scrutés, étudiés et admirés, ces bourdons qui venaient butiner...