Consultation publique en vue de la légalisation du cannabis à Rouyn-Noranda

Cannabis2

Par Diane Gaudet Bergeron

Le 11 septembre dernier avait lieu la consultation publique sur la légalisation du cannabis par la Ville de Rouyn-Noranda devant à peine une vingtaine de personnes au Centre de Congrès. La mairesse nous a toutefois fait part que plus de 1000 personnes avaient répondu au sondage en ligne sur le sujet. 

Différents intervenants et intervenantes de la ville ont à tour de rôle expliqué la règlementation fédérale et provinciale, les statistiques de consommation provinciale comparativement à celle de l’Abitibi-Témiscamingue, consommation qui n’est pas plus alarmante qu’ailleurs. 

La Ville n’a pas beaucoup de pouvoirs sur cette légalisation. Elle peut déterminer la situation des points de vente ainsi que les zones de culture. Cinq secteurs ont été retenus pour des installations possibles pour la vente. On y retrouve le secteur avoisinant la Sûreté du Québec et la Société des alcools, certains endroits entre le boulevard Québec et la rue Principale ainsi que le secteur du Tigre Géant. Le cannabis pourra être cultivé en bâtiment fermé seulement. Plusieurs zones ont été identifiées à cet effet. 

Les gens ne pourront consommer dans les aires communes intérieures des édifices à logements. Un propriétaire de logements ne peut pas imposer une clause d’interdiction de fumer du cannabis dans un bail existant donc avec un locataire qui habite déjà l’appartement du moins pour l’instant. Toutefois la loi 157 permettra de le faire dans les 90 jours suivant l’entrée en vigueur de la légalisation le 17 octobre (pour un bail existant). Actuellement un propriétaire peut inclure une telle clause dans un nouveau bail. 

Les gens ne pourront consommer dans les véhicules, tant comme conducteur, ni comme passager, ni même pas dans un véhicule stationné. Aucune consommation d’aucune façon dans un véhicule ne sera tolérée. 

La Sûreté du Québec pourra faire appliquer la loi à cet effet. Des séances d’informations ont déjà débuté dans les écoles. 

La parole aux participants : comme mentionné par la mairesse, aucune décision n’est arrêtée sur les endroits désignés pour la consommation. Les décisions seront prises suite à ces diverses consultations. Les questions se posent sur la consommation lors des fêtes extérieures comme Osisko en lumière et les autres festivals de ce genre, d’autres questions portent sur les différences de règlement entre les villes de la région.

Tout comme la cigarette, le cannabis ne sera pas permis dans les endroits fermés comme les restaurants, les commerces ainsi que les édifices gouvernementaux. Les neuf mètres devront être respectés en tout temps. 

À ce jour, aucune demande de permis n’a été faite à la Ville, tant pour des installations de vente que pour celles de la culture. 

La population est invitée à donner son opinion en vue d’aider le comité à prendre des décisions éclairées avant l’adoption du règlement. 

Pour en connaître davantage, consulter les sites :
https://encadrementcannabis.gouv.qc.ca
http://www.ville.rouyn-noranda...reglementation...

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, octobre 2018.

Articles dans la catégorie

Divers

Interdiction de consommer du cannabis dans les lieux publics, en plus des endroits où le tabac est déjà interdit...

Repérer les effets possibles de la consommation du cannabis chez les jeunes...

Les entreprises devront interdire le cannabis pendant les heures de travail, tout comme l'alcool...