Déjouer les effets néfastes du soleil

Mosaique

Par Muguette Lacerte

Depuis 1989, l’Association canadienne de dermatologie organise chaque année en début juin la Semaine nationale de prudence au soleil. Cette chronique traitera donc des effets du soleil sur la peau et des conseils de protection.

La plupart d’entre nous aimons travailler, nous amuser et nous détendre par une belle journée ensoleillée. De plus, la luminosité du soleil est profitable à notre bonne humeur. 

Toutefois les rayons du soleil ne sont pas que bénéfiques, ils procurent des problèmes de la peau et le vieillissement prématuré de celle-ci. Une peau bronzée n’est pas synonyme de santé mais plutôt une réponse de la peau à une agression élevée d’exposition au soleil. Les rayons responsables sont appelés rayonnement ultraviolet ou rayons UV et ils sont aussi réfléchis au corps par la neige (80 % des rayons) et l’eau.

Les conséquences d’une exposition non protégée au soleil

L’exposition non protégée au soleil peut provoquer des coups de soleil, des problèmes aux yeux, le vieillissement prématuré de la peau, des cancers de la peau, et même l’affaiblissement du système immunitaire.

Le coup de soleil est le type de lésion le plus connu. Il s’agit d’une inflammation cutanée douloureuse qui apparaît dans les heures suivant l’exposition.

Le photovieillissement est différent du vieillissement naturel car les effets des rayons UV modifient la structure normale des cellules de la peau. Les signes sont des rides autour des yeux et de la bouche qui se creusent davantage, des taches pigmentaires, la perte du tonus et de l’élasticité de la peau qui s’épaissit et devient rugueuse. 90 % du vieillissement de la peau est attribuable aux effets du soleil.
Lorsque les dommages à la peau sont trop importants, des mutations des cellules se produisent causant des cancers de la peau.

Conseils de protection

  • Éviter l’exposition au soleil entre 11 h et 15 h. Choisissez des endroits à l’ombre, par exemple un parasol de plage, des auvents, le gazebo, les gros arbres, etc.
  • Vérifier l’indice UV à la télévision ou la radio. Au Canada, l’indice peut être de 3 ou plus entre 11 h et 15 h d’avril à la fin septembre même si c’est nuageux ou brumeux…
  • Utiliser une crème de protection solaire. Il est important de se protéger à l’année, hiver comme été. Pour que la crème protège efficacement,l ’emballage doit avoir les indications suivantes : « large spectre », résistant à l’eau, un facteur ou indice de protection solaire (FPS ou IPS) de 30 ou plus. La quantité nécessaire pour une application sur tout le corps d’un adulte est l’équivalent de 2 à 3 cuillerées à soupe (ex : une balle de golf) et d’une cuillerée à thé pour le visage. La crème doit être appliquée 15-20 minutes avant de sortir, répétée aux 2 heures et après la baignade ou une transpiration excessive. Le but de la crème solaire n’est pas de prolonger le temps passé au soleil mais bien d’augmenter la protection. 
  • Porter de vêtements couvrant les bras et les jambes. Ils protègent mieux que les crèmes. Un chapeau à large couvre la tête, le visage, le soleil et le cou.
  • Porter des lunettes offrant une protection UVA et UVB indiquant « UV 400 ou 100 % UV »

Attention : les jeunes enfants ne doivent pas être exposés au soleil. Leur système de protection n’est pas encore développé.

Enfin, les produits autobronzants remplacent le bronzage en procurant un hâle doré mais ne constituent pas une protection solaire.

Bien protégés des effets indésirables du soleil, je vous souhaite un bel été de joie en famille et entre amis.

Pour en savoir davantage, consultez :  http://www.canadiensensante.gc... et http://www.dermatology.ca/

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, juin 2016.

Articles dans la catégorie

Conseils santé

Parler avec son médecin des médicaments à ne pas renouveler...

Pour demeurer en bonne santé: un sommeil de qualité, une alimentation équilibrée et l’activité physique...

L'importance des mammographies de dépistage du cancer du sein...