RFAT, une assemblée générale annuelle intéressante!

Regroupement de Femmes de l’Abitibi-Témiscamingue

Par Louiselle Luneau

Regroupement de Femmes de l’Abitibi-Témiscamingue

Le samedi le 28 septembre 2019 a eu lieu l’assemblée générale annuelle du Regroupement de Femmes de l’Abitibi-Témiscamingue à Rouyn-Noranda. Plus de trente femmes ont participé à cette activité.

Lors de cette rencontre, il y a eu l’adoption du procès-verbal de l’assemblée générale annuelle du 15 septembre 2018, la présentation du rapport d’activités de la dernière année, les états financiers, les prévisions budgétaires de l’année 2019-2020 et l’élection des membres aux différents comités de l’organisme. De plus, différentes priorités d’action ont été identifiées par les participantes au cours de la journée. Le Regroupement veut notamment :

  • poursuivre la défense des droits des femmes et l’atteinte de l’égalité pour toutes;
  • réagir à l’actualité lorsque des services ou des acquis sont remis en cause pour les femmes;
  • continuer à tenir des assemblées générales régulières sur différentes thématiques identifiées par les membres pour maintenir une vie associative active;
  • travailler avec l’ensemble des membres du Regroupement pour préparer la prochaine marche mondiale des femmes qui aura lieu le 17 octobre 2020;
  • supporter le projet « Réseau des élues » en Abitibi-Témiscamingue afin de susciter l’intérêt des élues municipales de la région à mettre sur pied un réseau permanent d’échanges et de réseautage entre elles;
  • offrir des sessions de formation (pertinence féministe) aux membres.

En après-midi, les participantes ont eu droit à un atelier de réflexion concernant les enjeux de la campagne électorale fédérale pour les femmes. Force a été de constater que les plateformes des partis politiques parlent très peu des femmes.

Par contre, les enjeux identifiés par les participantes ont été les suivants : avortement, environnement, autonomie économique des femmes/ pauvreté, les femmes aînées, les violences faites aux femmes et leur sécurité ainsi que le financement des organismes.

Il a également été décidé de soumettre aux candidates et candidats de la présente campagne électorale, les préoccupations ciblées par les membres lors de l’assemblée générale et de connaître leurs engagements touchant les conditions de vie des femmes de la région. Trois candidates et candidats ont demandé une rencontre avec les représentantes du Regroupement.

Cet atelier a permis aux femmes présentes de s’approprier certains engagements de la plateforme des partis politiques et de leur rappeler l’importance d’aller voter le 21 octobre 2019.

Il y aura encore du pain sur la planche pour le Regroupement au cours de la prochaine année pour tout ce qui concerne les conditions de vie des femmes. Comme on le dit souvent, les acquis sont fragiles et nous devons demeurer vigilantes.

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, novembre 2019.

Articles dans la catégorie

Politiques sociales

Les revendications nécessaires pour rendre plus juste le système d'assurance-emploi...

Normes afin de faciliter la conciliation famille-travail: vacances, congés, absences et plus...

Une entreprise d’économie sociale est un projet d’affaires rentable, bâti à partir d’une mission sociale...