Vote par anticipation à Évain

Élections anticipées 2019 à Évain L'équipe des préposées au scrutin: Hélène Leclerc, Marie-Claire Dickey, Suzanne Mathieu, Lise Crépeault, Diane Gaudet Bergeron. Crédit photo: Roland Lafontaine.

Par Diane Gaudet Bergeron

Élections fédérales 2019

Le vote par anticipation, sous haute surveillance

Les 11, 12, 13 et 14 octobre 2019 avait lieu le vote par anticipation dans notre secteur, à la Salle des Loisirs du Centre communautaire d’Évain. Dans notre pôle, on couvrait un très grand territoire.

Dès 8 h 30, une longue file de personnes, surtout des chasseurs, se pressaient aux portes, pour se prévaloir de leur droit de vote. Elles étaient accueillies par Hélène Leclerc, résidente d’Évain depuis plus de 30 ans, et dirigées vers le pôle électoral. La scrutatrice Suzanne Mathieu, ayant travaillé au bureau de poste pendant 30 ans, s’assurait de leur identité avec la carte de l’information à l’électeur, le permis de conduire ou tout autre document avec photo et adresse. Par la suite, la greffière Lise Crépeault, impliquée dans les élections depuis une vingtaine d’années, vérifiait leur inscription sur la liste électorale et confirmait à madame Mathieu leur droit de vote. Celle-ci leur remettait alors le bulletin de vote, qu’ils glissaient eux-mêmes dans la boîte du scrutin, après avoir indiqué leur choix.

Les électeurs du quartier visé dont le nom n’apparaissait pas sur la liste électorale ou qui nécessitait une correction étaient dirigés vers moi, afin de corriger le tout sur la liste électorale, après m’être assurée de leur identification.

Marie-Claire Dickey était superviseure de toute l’équipe et devait répondre aux questions des électeurs et régler les problèmes, si problème il y avait. Elle devait également s’assurer du bon travail de son équipe et assister la scrutatrice qui devait sceller, protéger et rapporter les boîtes de scrutin au bureau central pour le dépouillement du 21 octobre. Douze heures par jour de travail, sans pause et sans remplacement pour les dîners et soupers. Quelques minutes ici et là pour avaler une bouchée, parfois même devant des électeurs en attente.

Plus de 500 électeurs se sont prévalus de leur droit de vote à ce pôle. D’autres auraient pu également le faire s’ils avaient su que, durant ces quatre jours, le local se trouvait à l’entrée du Centre communautaire dans la Salle des Loisirs et qu'ils n’avaient pas besoin d’avoir une raison valable pour exercer ce droit de vote anticipé. Toute personne désireuse de voter et assignée à ce lieu de votation pouvait le faire durant ces journées. Surtout que, lors de la journée du 21 octobre, les gens allaient devoir monter dans la Salle du Cinquantenaire pour aller voter ou prendre l’ascenseur à l’autre bout du Centre communautaire pour se rendre à cette salle.

Certains n’avaient pas avec eux leur carte d’information de l’électeur. Cette carte n’est pas nécessaire pour prouver leur identification, mais elle n’est pas émise pour rien. Elle facilite l’identification de l’électeur en indiquant son nom, son adresse ainsi que le numéro de son pôle électoral. Il est préférable de l’apporter lors des élections. Pour moi, ce fut toute une expérience et une confirmation que la démocratie est appliquée lors des élections.

 
Règles d'intégrité aux élections fédérales

Pour plus d'informations sur les candidats de notre circonscription :
Élections fédérales 2019 - Abitibi-Témiscamingue...

Articles dans la catégorie

Élections

Voici les candidates et candidats en Abitibi-Témiscamingue, avec le slogan des principaux partis politiques...

Après les élections provinciales 2018, la carte du Québec est devenue bleue pâle, couleur de la Coalition Avenir Québec...

Je crois que les jeunes ont décidé de voter cette année, ce sont eux les décideurs de demain...