Les pionnières de la politique et du pouvoir

Par Lise Pilon Lafond

Nous entamons maintenant 2016 avec plein de nouveaux défis : que ce soit en couture, en tricot, en broderie, etc. Chacune y va de ses talents. Merci à toutes pour leur excellent travai.

Voici quelques dates importantes pour les droits des femmes :

Saviez-vous qu’en :

  • 1948  Ce fut la signature de la déclaration universelle des droits de l’homme qui consacre l’égalité de tous les êtres humains;
  • 1967  Création du programme d’allocation familiale du Québec;
  • 1968  Institution du mariage civil par l’Assemblée nationale et le parlement fédéral adopte la loi sur le divorce;
  • 1969  La loi sur l’aide sociale est adoptée;
  • 1973  Le gouvernement du Québec crée le Conseil du statut de la femme;
  • 1975  L’année internationale de la femme est déclarée par l’ONU;
  • 1980  Le système de perception des pensions alimentaires est mis en place;
  • 2005  Le gouvernement du Québec crée un ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine;
  • 2007  Pour la première fois dans l’histoire du Québec, le conseil des ministres est composé d’un nombre égal de femmes et d’hommes;
  • 2008  La Charte des droits et liberté reconnaît l’égalité entre les femmes et les hommes;
  • 2011  Le 11 octobre est déclaré par l’ONU « Journée internationale des filles » afin de promouvoir les droits des filles à travers le monde.
     

Les pionnières de la politique et du pouvoir :

Saviez-vous que :

  • 1649  Éléonore de Grandmaison est la première « seigneuresse » en Nouvelle-France.
  • 1833  Première association politique de femmes, le « Club de femmes patriotes » voit le jour avec Julie Papineau et d’autres épouses de patriotes.
  • 1836  Élizabeth Johnson Taylor-Davie est la première femme au Canada à diriger un chantier maritime.
  • 1916  Emily Murphy devient la première femme « membre de la magistrature » au Canada.
  • 1921  Agnès Campbell-McPhail est la première femme élue députée au Parlement d’Ottawa.
  • 1930  Cairine McBay-Wilson est la première sénatrice du Canada. Elle sera la première canadienne déléguée à l’Assemblée générale des Nations Unies en 1949. Idola Saint-Jean est la première candidate québécoise à se présenter à des élections fédérales, sans toutefois être élue. De même, Thérèse Forget-Casgrain sera candidate plusieurs fois de 1942 à 1961, tant au fédéral qu’au provincial, et ne sera jamais élue.
  • 1941  Cécile Rouleau devient la première femme à occuper un poste cadre au gouvernement du Québec.
  • 1953  Mariana Beauchamp-Jodoin est la première québécoise nommée au Sénat.
  • 1954  Elsie M. Gibbons devient la première mairesse au Québec. Elle est élue dans la municipalité de Portage-du-Fort.


Pour faire suite à notre chronique sur Les pionnières de la politique et du pouvoir :

Voici encore quelques dates mémorables

  • 1961  Thérèse Forget-Casgrain assume la direction du Canadian Commonwealth Federation, l’actuel Nouveau parti démocratique (NPD) devenant ainsi la première femme chef d’un parti au Canada;
  • 1961  Thérèse Lemay-Lavoie est la première femme juge au Québec. Elle est nommée à la cour municipale de Saint-Georges;
  • 1967  Thérèse Baron devient la première femme à occuper un poste de haute direction dans l’administration publique au Canada à titre de sous-ministre adjointe au ministère de l’Éducation;
  • 1969  Réjane Laberge-Colas, juge à la cour supérieure du Québec devient la première femme nommée à une Cour supérieure du Canada;
  • 1972  Malgré un droit d’éligibilité datant de 1920, Monique Bégin, Albanie Morin et Jeanne Sauvé sont les premières québécoises élues à la Chambre des communes. Jeanne Sauvé devient, par ailleurs, la première femme québécoise nommée ministre au fédéral;
  • 1973  Gabrielle Vallée, première femme élue bâtonnière du Barreau de Québec;
  • 1974  Renaude Lapointe, première femme francophone nommée présidente du Sénat au parlement du Canada;
  • 1979  Lise Payette devient la première ministre d’État à la Condition féminine;
  • 1981  Andrée P. Boucher, première chef d’un parti municipal au Québec. Mairesse de la Ville de Sainte-Foy de 1985 à 2001 et mairesse de la Ville de Québec du 19 novembre 2005 jusqu’à son décès le 24 août 2007 (70 ans);
  • 1985  Lise Bacon, première femme nommée vice-première ministre à l’Assemblée nationale;
  • 1987  Claire L’Heureux-Dubé, première québécoise nommée à la Cour suprême;
  • 1988  Lorraine Pagé, première femme élue à la direction d’une centrale syndicale au Québec (CSQ).

 

Articles parus dans le journal Ensemble pour bâtir, en février, mars et mai 2016.

Articles dans la catégorie

Cercle de Fermières

Les Fermières Évain ont terminé l'année 2018 par un délicieux souper partage...

Photos d'un magnifique bazar de Noël, à Évain, les 24 et 25 novembre 2018...

Lors des journées de la culture 2018, les Fermières d'Évain ont présenté la technique de courtepointe "Des mots cousus"...