Notre économie se porte bien

Fonderie Horne 0234 Fonderie Horne, Rouyn-Noranda, Abitibi-Témiscamingue.

Par Lili Germain

L’économie de l’Abitibi-Témiscamingue

Dans sa série Études régionales, Desjardins nous informe que l’économie de l’Abitibi-Témiscamingue est en croissance accélérée depuis le début de l’année 2017. Bonne nouvelle, cette vigueur se poursuivra en 2018. Les investissements sont également en augmentation pour une deuxième année consécutive et cela devrait aussi se poursuivre cette année grâce, entre autres, aux développements miniers et aux travaux routiers.

Autre bonne nouvelle, l’économie se diversifie de plus en plus grâce à différents projets qui sont en voie de prendre forme, dont la modernisation de l’aéroport de Rouyn-Noranda (41 millions en investissements pour la nouvelle aérogare et la modernisation des infrastructures) ainsi que la construction du centre de radio-oncologie. En matière d’investissements majeurs, il faut aussi souligner les travaux d’amélioration du réseau routier et plus particulièrement la construction de la voie de contournement de la 117 à Rouyn-Noranda (85 millions). 

Grâce à une série d’indicateurs économiques, Desjardins note que la croissance économique de la région sera un peu moins rapide que celle de la province en 2017 et 2018. Toutefois, le taux de chômage sera en régression chez nous pour cette période et demeurera moins élevé qu’au Québec. En fait, le marché du travail se porte bien dans la région et sa croissance devrait se poursuivre l’an prochain. 

Pour Rouyn-Noranda, la construction de la mine Horne de Falco Ressources entraînera l’embauche de 800 travailleurs alors que la phase de production nécessitera le maintien de 500 emplois permanents. Le grand défi pour Rouyn-Noranda, ainsi que pour l’ensemble de la région, demeure la disponibilité de la main-d’œuvre. Rappelons qu’environ 85 % des postes à pourvoir dans la région proviendront, selon Emploi-Québec, des départs à la retraite entre 2015 et 2019. À cela s’ajoutent les besoins spécifiques de main-d’œuvre associés à l’expansion des entreprises. 

Desjardins mentionne également que la région verra sa population augmenter. Cet accroissement sera dû à un plus grand nombre de naissances que de décès, malgré un solde migratoire (arrivées moins départs) négatif (-499 résidents entre 2011 et 2021). Les pertes se feront à un rythme moins prononcé qu’au cours des années précédentes (-10 601 personnes entre 2000 et 2010). On remarque que la part des gens en âge de travailler, soit les 20 à 64 ans, continuera à régresser d’ici 2021 alors que celle des 65 ans et plus poursuivra sa montée.


Source : Desjardins, Études économiques, novembre 2017
Études régionales, Région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue
Survol et prévisions économiques
www.desjardins.com/a-propos/et...

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, février 2018.
Crédit photo : Louise Villeneuve.

Articles dans la catégorie

Divers

Quelles sont les normes pour la construction des camps de chasse sur les terres publiques?

Près de la bibliothèque d'Évain, la superbe toile représentant des mineurs a été créée lors d'un symposion, devant un public interactif....

Une carrière d’artiste, comédienne, chanteuse, poète et écrivaine, Pauline Julien a connu une vie débordante de passion...