Madame Laurette Fortin

Laurette Fortin

Par Cyrille Cayouette

Les Cercles de Fermières du Québec (CFQ) ont su rester à l’écoute de leurs membres et s’adapter aux besoins de chaque époque.

D’une école de vie, l’Association est devenue un lieu d’apprentissage, de partage, d’entraide où l’on trouve une oreille attentive et où les femmes seules peuvent contrer l’ennui.

Mme Laurette Fortin

Nous avons à Évain un bel exemple de ceci. En effet, il s’agit de Mme Laurette Fortin, mère de six enfants. Elle en a fait de la couture, du tricot et de la broderie. Elle continue de gâter encore aujourd’hui ses 16 petits-enfants et ses trois arrière-petits-enfants.

Suite au décès de son mari Edouard, Mme Fortin trouvait un peu le temps long. Un jour, je l’ai invitée à venir visiter notre Salon Artisan-Art, et c’est ainsi qu’après avoir vu tous les beaux travaux des artisans et artisanes, elle a voulu en connaître davantage sur le Cercle de Fermières d’Évain. À l’aube de ses 80 ans, Mme Fortin décida d’entrer dans notre Cercle de Fermières. Vous voyez, il n’y a pas d’âge pour devenir Fermière.

Elle fait partie du club de courtepointe organisé par les Fermières. Tous les deux mercredis, une dizaine de dames se rencontrent pour apprendre cette technique. Il y a le groupe des débutantes et des avancées. Comme Mme Fortin a de la difficulté à se déplacer, on la voit arriver avec sa chaise roulante électrique, si la température le permet, sinon des amies se font un plaisir d’aller la chercher. Elle est toujours souriante et contente de les rencontrer.

En décembre dernier, Mme Fortin s’est fait opérer à une hanche. C’est donc plus difficile pour elle de venir à nos rencontres. Quelques fermières de notre CAL sont venues la visiter. Nous lui avons apporté quelques galettes confectionnées par des Fermières et, ensemble, nous avons partagé de beaux moments avec elle. Nous lui souhaitons prompt rétablissement et nous avons hâte de la revoir parmi nous.

Mme Laurette Fortin et ses amies
Mme Fortin, vous êtes une personne inspirante.

Le mois prochain, je vous parlerai du « tricot graffiti ».

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, février 2015.

Articles dans la catégorie

F

Le tissage, une tradition qui ne se perd pas...

Une femme d'affaires qui s'implique dans sa communauté...

Un homme de coeur, impliqué dans sa communauté...