Poèmes écrits par les élèves de la classe de Nathalie Charlebois

Points 5181C

Par Journal Ensemble

LE HOCKEY

Écrit par Zakary Neveu, élève de 6e année

Les joueurs arrivent tous à l’aréna
L’entraîneur est déjà là
Les joueurs ont commencé à s’habiller
Quelques minutes plus tard, le gardien va s’étirer
Un joueur met du ruban sur son bâton
Pendant que le capitaine finit de mettre son plastron.

Quelques minutes plus tard,
Il n’y a pas un joueur qui est en retard
Tous les joueurs sont assis sur le banc
Ils attendent l’entraîneur Gilles qui parle à Gaétan
Gilles va leur parler
Il leur dit qu’ils vont gagner.

Les arbitres arrivent sur la patinoire
Avec leur chandail blanc et noir
Ils font signe aux joueurs de dehors
Car ceux-là vont jouer pour la victoire.

C’est l’heure de la période d’échauffement
Il faut bien faire les étirements
La période prend fin
Les joueurs vont se serrer la main.

Les joueurs se mettent en place
C’est le duel face à face
Quand on gagne la mise au jeu
Il ne faut pas faire de hors-jeu.

La période prend fin, ils perdent 2 à 0
Dans la chambre, ça ne sera pas beau
Gilles parle à ses joueurs
Il est loin d’être de bonne humeur.

Les joueurs se replacent
Et les parents reviennent pour le deuxième face à face
C’est le même scénario
Mais l’équipe remporte grâce à Ricardo
Les joueurs vont se changer
Pour ensuite quitter.

CASSIOPÉE, UNE JOLIE POULICHE

Écrit par Maëlie Gagnon, élève de 6e année

Elle s’appelait Cassiopée
Mais est née 2 mois à l’avance
C’était le 25 janvier
La pouliche n’a pas eu de chance.

C’était une petite fille
Qui était tellement belle
Qu’elle en brille
C’était une grande nouvelle.

Sa petite crinière
N’était pas là, misère!
Sa minuscule queue de bébé
On l’a coupée et gardée.

Cassiopée est née un jour
Restera dans notre coeur pour toujours
Elle était de race Appaloosa
Comme sa mère Alaska.

La grande et gentille maman
A perdu sa petite enfant
Elle finira par s’en remettre
Comme tous les autres

La pouliche est née à l’intérieur
Un matin à environ 8 heures
Mais son petit coeur
S’est arrêté, quelle douleur !

On l’a toute lavée
De la tête aux pieds
Ensuite, on l’a toute rincée
Cette mignonne Cassiopée.

La pouliche était d’un noir flamboyant
Et d’un blanc scintillant
Elle était toute tachetée
Partout sur son corps de bébé.

Quand on lui a fait nos adieux
Il a fallu être courageux
Et voilà pourquoi
Tout le monde s’ennuiera.

Elle fait maintenant partie des étoiles
Au paradis du cheval
On lui a dit au revoir
Parce qu’on ne va pas la revoir.

LE PARCOURS OLYMPIQUE

Écrit par François-Xavier Bureau, élève de 6e année

Il y a du danger à faire du sport
Mais au moins, fais un petit effort
Et travaille un petit peu plus fort
Pour une fois, tu amélioreras ton sort.

Ne lâche pas ton bon travail d’équipe
Tu iras un jour aux Jeux Olympiques
Au lancer du javelot ou en patinage artistique
Mais contrairement aux autres sports, au hockey, tu ne seras pas en panique.

Tu as travaillé si dur
Pour monter de niveau il faut être sûr
Je l’avoue, tu as toujours été la crème de la crème
Mais aller dans une ville lointaine, maman n’est pas certaine.
Tu y es maintenant, ne lâche pas
Moi et ta mère serons toujours derrière toi

Nous aurons un drapeau du Canada
Le plus flamboyant de l’aréna.

Tu y es presque arrivé
L’or ce n’est pas pour cette année
Sois fier de ta médaille d’argent
La médaille d’or sera pour toi dans 4 ans.

Tu t’en rappelles de ce moment magique
Lorsque tu es allé aux Jeux Olympiques ?
Imagine, tu as gagné la médaille d’argent
Et tu nous l’as donnée, à nous, tes parents.

Merci papa
D’être là pour moi
Dans tous les cas
Même à l’extérieur de l’aréna.
b.gif#asset:5741

 
Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, juin 2018.

Articles dans la catégorie

Activités dans nos écoles

Pour souligner le Jour de la Terre, des élèves de 3e et 5e année font une collecte de déchets à Évain...

Les sourires, l’action et les encouragements étaient au rendez-vous lors de la journée de la persévérance scolaire...

Maisons offrant un refuge temporaire aux enfants et aux aînées en cas d'urgence...