En sécurité avec Mimi, la brigadière scolaire

Micheline Mathieu Madame Micheline Mathieu, dans son uniforme de travail aux couleurs très voyantes! Elle est à son poste depuis 25 ans. Pourquoi ne pas la saluer de la main, après vous être arrêté?

Par Réjean Gouin

Mme Micheline Mathieu compte maintenant plus de vingt-cinq ans comme brigadière devant l’école Notre-Dame-de-l’Assomption, à Évain. Cinq fois par jour, c’est elle qui s’assure que les enfants puissent traverser en toute sécurité sur la rue de l’Église entre l’école et la garderie scolaire. 

C’est une amie qui lui avait dit qu’on cherchait une personne comme brigadière pour remplacer à l’occasion celle qui occupait ce poste. Le temps des remplacements n’aura duré qu’un temps puisqu’au moment où cette personne a quitté, elle a assumé la responsabilité à temps plein.

Beau temps, mauvais temps, ce n’est que le froid extrême qui fait fermer les écoles et qui lui donne un répit. Voir tous les jours les mêmes enfants depuis des années fait qu’elle les connaît, que ceux-ci la connaissent et sont heureux de bénéficier de son aide.

Les enfants étant toujours aussi spontanés, les messages d’amour se font multiples : « allo Mimi », « on t’aime Mimi », « t'es belle Mimi » et, elle le dit elle-même, tous ces petits messages d’amour sont une large part de sa paye.

Depuis quelques années, c’est avec surprise que certains parents en viennent à constater que la gentille dame qui les faisait traverser après l’école primaire est la même qui maintenant assure la sécurité de leurs propres enfants.

 

Madame Mimi avec son panneau d’arrêt !

Bien que depuis la réouverture de la mine, les camions sont nombreux à croiser sa traverse, elle a appris à vivre avec eux et eux avec elle. Mme Mathieu leur donne une chance de passer alors que ces mastodontes sont en montée et ceux-ci vont s’arrêter de bonne grâce lors du retour vers la mine.

Mimi nous dit ne pas avoir eu beaucoup de mésaventure avec des automobilistes impatients. Par contre, c’est quand même cette année qu’elle a eu la plus grande frousse. Une personne a tout bonnement passé près d’elle comme si de rien n’était, alors qu’elle occupait le milieu de la chaussée avec son panneau d’arrêt bien en vue. Elle a eu peur pour elle-même, mais surtout pour « ses petits amis ».

Micheline n’hésite pas à dire que tant que la santé lui permettra d’être à son poste, elle veut continuer ce métier qu’elle aime tant avec ses enfants.

Le message qu’elle veut transmettre aux automobilistes est le suivant « d’être plus prudents ! Ces enfants pourraient être les vôtres ! Regardez comme il faut. Arrêtez, quand moi je suis là. Ils n’ont pas le choix mais... d’être prudents ! »

Traverse d'écoliers
Mimi, dans son uniforme de travail, rue de l'Église à Évain (Rouyn-Noranda).

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, novembre 2018.
Crédit photos : Réjean Gouin.

Articles dans la catégorie

Activités dans nos écoles

La limite de vitesse devient 30 km/h dans toutes les zones scolaires de Rouyn-Noranda...

Activités en fin d'année dans les écoles d'Évain. En septembre: anglais intensif et concentration sport pour certaines classes de 6e année...

Pour souligner le Jour de la Terre, des élèves de 3e et 5e année font une collecte de déchets à Évain...