L’évolution de la construction à Évain de 2012 à 2017

Construction Évain Crédit photo : Réjean Gouin.

Par Maurice Descoteaux

La construction à Évain

Nous avons coutume de présenter à la population d’Évain les statistiques de la construction domiciliaire au cours d’une même année. Or, dans nos derniers textes, nous annoncions une baisse marquée de la construction à Évain au fil des années. Qu’en est-il exactement ? Voici, pour le bénéfice des lecteurs du journal Ensemble, les statistiques obtenues de la Ville pour les six dernières années.

Le Tableau 2 reprend les catégories du Tableau 1 mais en indiquant cette fois la valeur en dollars des permis émis. Nous remarquons que la valeur des nouvelles propriétés se maintient à peu près au même niveau entre 2013 et 2017, oscillant autour de 260 000 $ chacune.

Tableau 1 
Nombre de permis émis selon le type de construction

tableau1.gif#asset:6979

 
Tableau 2 
Valeur des permis émis selon le type de construction

tableau2.gif#asset:6980

Un certain nombre de personnes évite de demander un permis lorsqu’il s’agit d’effectuer des travaux qui auraient pour effet l’augmentation la valeur de leur propriété, et par conséquent de leur compte de taxes. Cependant, on le sait, la Ville révise périodiquement les rôles d’évaluation et note toute augmentation de la valeur. D’un autre côté, certains travaux ne requièrent pas de permis, quand il s’agit de remplacer ou réparer sans modifier la valeur, ou lorsque la valeur des travaux est inférieure à un certain montant. Dans tous les cas, il est préférable de ne pas en décider par soi-même et de vérifier avec la Ville préalablement.

Et finalement, où se trouvent les prochains secteurs de développement à Évain ? Le développement Jolicœur, situé au nord du village, est pratiquement rempli. Il reste le développement des Cyprès, en face de Place Caron, côté nord de la voie ferrée, qui peut accueillir encore un certain nombre de nouvelles constructions. Puis il y a le projet Gibson, situé côté sud de la 117, pratiquement entre le parc de maisons mobiles et Place Caron; entre ces deux endroits, les plans montrent des développements pouvant atteindre les 500 unités de logements. Bref, si l’économie ne s’écroule pas, il pourrait bien arriver qu’Évain ne soit plus reconnaissable dans une trentaine d’années ! 

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, février 2018.

Articles dans la catégorie

La construction à Évain

Une demande hâtive d'un permis de construction est essentielle avant la réalisation de plusieurs travaux...

Mettre aux normes les installations septiques des résidences isolées...