Évain et ses pompiers - Souvenirs depuis la fondation du village

Camion Pompiers 5670 Devant la caserne des pompiers, au village d'Évain.

Par Lili Germain

Dans la série « Petite histoire du journal »

Évain et ses pompiers

Par Lili Germain et Louiselle Luneau

C’est en 1961 que la brigade du village d’Évain a été fondée alors que celle de la paroisse l’était en 1962, mais c’est en 1975 qu’elles ont fusionné. Auparavant, la population était mal protégée puisqu’une seule pompe sur remorque desservait l’ensemble de la communauté. Les deux premières personnes nommées responsables de cette remorque furent Joseph Jolivet et Maurice Benoît, ainsi désignés parce qu’ils avaient une « boule » sur leur voiture pour tirer la remorque sur les lieux des incendies.

La brigade des pompiers volontaires du village disposait d’un camion Ford 1932, acquis pour la somme de 300 $ à la ville de Noranda. Pour sa part, la brigade de la paroisse était équipée d’un camion International 1954 doté d’un réservoir de 1 500 gallons et muni d’une pompe, la même que celle qui était auparavant sur la remorque. Au total, 44 pompiers se répartissaient dans les deux brigades. Leur nombre chuta à 24 après la fusion.

Dans le journal d’Évain d’octobre 1979, on nous apprend que le conseil municipal a voté un règlement d’emprunt pour une somme de 125 000 $ afin de doter la municipalité d’une caserne moderne et plus adéquate que celle qui était alors en fonction. L’objectif était alors de construire un édifice devant notamment abriter le garage, un atelier, une salle de déshabillage avec douche, une salle de réunion ainsi qu’un bureau. Le nouvel édifice a été inauguré au début des années 1980 devant des pompiers volontaires heureux.

Au fil des ans, la présence des pompiers s'est fait sentir à de nombreux niveaux à Évain, que ce soit pour la surveillance de la circulation lors de mortalités, pour l’installation de l’arbre de Noël au centre du village, pour le déroulement de fêtes comme l’Halloween ou la Saint-Jean, ou encore lors d’activités comme l’Optishow. On leur doit aussi des démarches visant l’inspection ou la prévention. L’implication des pompiers déborde à l’occasion les limites de la communauté comme en fait foi leur participation à la campagne visant à amasser des fonds pour la création du premier centre des grands brûlés au Québec, en collaboration avec l’Hôtel Dieu de Montréal en 1983.

Saviez-vous qu’en 1986, un événement très important se préparait du côté de notre brigade des pompiers? En effet, le 71e tournoi de l’Association du Nord-Ouest du Québec et du Nord-Est de l’Ontario se préparait à accueillir quelque 600 pompiers lors de compétitions aux abords du Centre communautaire, et cela sans compter les conjoints. Pour l’occasion, une édition spéciale et bilingue du journal Ensemble pour bâtir était publiée en septembre.

En 1991, une campagne de souscription fut lancée afin d’acheter un véhicule supplémentaire, ce qui a permis entre autres aux pompiers de disposer d’un endroit pour se vêtir sur les lieux des incendies tout en étant à l’abri des intempéries. On pouvait aussi y ranger différents outils et équipements et l’utiliser comme base de commandement. Le nouveau camion multifonctionnel a été mis en service à l’été 1994.
b.gif#asset:5741

Des pompiers de 1961 à 1985

La brigade des pompiers d’Évain aura en 1986, 25 ans. Un quart de siècle de combat contre le feu et de protection aux citoyens.

Le plus admirable c’est que cette Brigade est née de la détermination de ses membres. Elle a duré et dure toujours grâce à la volonté de service.

Il faudrait fouiller la mémoire de tous les vaillants qui, depuis bientôt vingt-cinq ans, ont bâti notre brigade de pompiers. Les souvenirs qu’on recueillerait composeraient un album de famille impressionnant et OH combien varié.

Tous ceux qui ont été pompiers volontaires à Évain ont contribué à former l’âme, le cœur et le corps du Service incendie d’aujourd’hui.

Le 50e anniversaire de la municipalité d’Évain est l’occasion pour nous de faire le point.

Les obstacles surmontés, les risques encourus, les tiraillements, le progrès technique. Au jour le jour tout était à faire, les anciens pompiers comme ceux d’aujourd’hui savent qu’il faut quelquefois plus que de bonnes intentions pour aller de l’avant, il faut s’impliquer et à tous ceux qui ont contribué à faire des pompiers volontaires d’Évain et ce qu’ils sont devenus aujourd’hui, nous vous disons MERCI.

chef-pompiers-1986.jpg#asset:6020
b.gif#asset:5741

IL EST ENFIN LÀ !

Jacques Gélinas – Avril 1994

C’était la fête en fin d’après-midi le 14 avril dernier à la caserne des pompiers. 

Il y avait beaucoup de personnes présentes qui attendaient cet événement avec impatience, dont la plupart des pompiers et leur famille, Monsieur le maire et son épouse, plusieurs membres du conseil et cadres de la municipalité ainsi que la représentante du journal Ensemble et plusieurs citoyens.

Pourquoi tant de joie ?

Eh bien, c’était l’arrivée de notre nouveau camion à multiples fonctions soit, unité de secours, camion équipement et poste de commandement.

Ayant pris possession du véhicule chez le manufacturier soit Maxi-Métal de St-George de Beauce, je pris la route de retour au volant de cette prestigieuse acquisition.

Tout au cours du trajet, je revoyais les étapes vécues depuis le début du projet. Je me rappelais le soir du mois de janvier 1991 où la décision fut prise par l’équipe des pompiers, de se doter d’un tel véhicule, pour rencontrer les besoins immédiats et futurs de notre communauté. Que cet achat ne devait engendrer aucune dette à nos concitoyens et qu’on se donnait trois ans pour rencontrer l’objectif.

Je me rappelais aussi, tout ce qui avait pu être discuté comme moyen de financement, c’est pas possible les options qui furent envisagées. 

Lorsque je présentai aux membres du conseil municipal notre projet pour analyse, quel appui solide on a eu de leur part!

Ensuite, ce fut l’étape de levée de fond qui débuta par le bien cuit de M. Paul-Arthur Dickey le 18 mai 1991, suivi de parades de mode, de la tenue du tournoi et d’une convention des pompiers de l’ACPT, qui demandèrent beaucoup de temps et d’efforts, de la prise en charge de la fête de la St-Jean en 1993 et pour terminer ce fut la sollicitation directe des citoyens par un porte à porte et la sollicitation spécifique des commerçants.

Tout cela fut une réussite et j’en avais la preuve tangible, étant au volant de ce fameux véhicule, sur l’autoroute des Laurentides en route vers Évain.

Dans les souvenirs de ces événements, je revoyais tous ces gens de notre communauté qui se sont impliqués à fond dans ce projet.

Il y a des implications personnelles qu’on peut qualifier d’extraordinaires, il y a eu aussi l’implication de beaucoup d’organismes d’Évain qui ont contribué de façon exceptionnelle à assurer la réussite de ce projet d’envergure et je me dois de souligner l’effort de nos citoyens et des commerçants qui, malgré un temps très difficile économiquement, ont été très généreux et enthousiastes face à cette acquisition.

Oui, je peux dire qu’au cours de ce trajet de retour j’ai pensé à tout ce qui fut fait pour en arriver au but fixé. Lorsque je fus en vue de Rouyn-Noranda j’en étais rendu à me dire que décidément Évain a vraiment son identité propre, grâce à sa façon de faire les choses, à l’implication personnelle de chaque membre de sa communauté en ce qui concerne ses infrastructures et que notre fierté est à la hauteur de notre détermination à continuer à se développer malgré certains obstacles de parcours.

Il ne me restait que quelques kilomètres avant l’arrivée et j’en ai profité pour trouver les mots qu’il me fallait, pour dire à mes pompiers et à leur conjointe, combien je les considère et combien je les remercie pour tout ce qu’ils et qu’elles ont fait au cours de ces trois dernières années dans ce dossier, mais lorsque j’ai tourné le coin Principale et Payeur, avec le camion, j’ai vu dans leurs yeux qu’ils l’avaient la récompense de leurs efforts et que ce n’était plus le temps d’un discours. Merci à tous !

camion-pompiers-1994.jpg#asset:6019
b.gif#asset:5741

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, été 2017, avec la reprise d'articles parus en 1985 et 1994. Voir aussi : Survol des 40 ans du journal Ensemble.
b.gif#asset:5741

Articles dans la catégorie

Association des pompiers d'Évain

Démonstration de sauvetage en utilisant les pinces de désincarcération...

L’Association des pompiers d’Évain remercie Location Rouanda pour son aide pour les Grands brûlés...

Un pompier actif pour la Fondation des Grands brûlés du Québec...