Noël, permis de rêver et d’espérer - Souvenirs 1987-1990-1994

Arbre Noel 4

Par Journal Ensemble

Dans la série des 40 ans du journal

Noël, permis de rêver et d’espérer

par Lili Germain et Louiselle Luneau

Dans cette deuxième parution des 40 ans du journal et en cette période de l’année, nous avons voulu vous faire revivre certains moments inoubliables qui ont eu lieu dans notre quartier. Nous vous avons reproduit des textes qui ont été publiés dans différentes publications. Il nous fait donc plaisir de vous livrer ce qui suit et nous vous souhaitons à toutes et à tous une très belle période des Fêtes en famille et entre amis. C’est une période pour se rappeler nos souvenirs d’enfance. 

Le Train du Père Noël 

La période de Noël a fait rêver et espérer plusieurs enfants qui ont grandi dans la communauté d’Évain grâce, entre autres, au Train du Père Noël. À chaque année, l’activité a apporté son lot d’émerveillement et ce sentiment de hâte chez nos tout-petits. 

Le tout a débuté à la gare de l’Ontario Northland de Rouyn-Noranda et un arrêt était orchestré à Évain. Pour bien des enfants, c’était leur premier voyage en train et peut-être fut-il leur seul. En 1987, plus de 1 200 enfants du primaire ont fait le voyage, en compagnie du bon vieux Père Noël et de ses multiples assistantes et assistants. C’était semble-t-il la deuxième année qu’une telle activité était organisée.

ligne.jpg#asset:4846

Le 6 décembre 1987 - Train du Père Noël

Ce qui s’est avéré un grand succès l’an dernier s’est répété encore cette année. Il y avait foule à la gare de l’Ontario Northland, à Rouyn-Noranda, pour attendre l’arrivée du Train du Père Noël.

Les heureux gagnants sélectionnés dans les écoles avaient eu au moins une semaine pour rêver à loisir de cette activité annuelle bien spéciale. 

Parrainé principalement par la Chambre de Commerce et organisé avec la collaboration des clubs de services avoisinants, le Train du Père Noël donne l’occasion à plus de 1,200 enfants du primaire d’effectuer un mini-voyage de Rouyn-Noranda au Lac Fortune, et retour.

Le Club Optimiste d’Evain se voit confier le mandat de superviser le bon ordre dans un des wagons et en plus, de voir à la présence du Père Noël et de sa suite dans le programme d’animation.

Dans le train, la sécurité est assurée par les divers corps policiers (GRC, SQ, Sûreté municipale), ainsi que par les pompiers. Des représentants de nombreux clubs sociaux et de services apportent leur précieuse collaboration à la bonne marche de l’activité.

De nombreux tirages sont organisés dans chacun des wagons. Des rafraîchissements sont servis aux participants.

Il faut voir les mines réjouies des enfants quand se succèdent les personnages, clowns, mascottes, etc. C’est vraiment un train magique. La magie des Fêtes, c’est encore vrai aujourd’hui. Le train du Père Noël n’en est qu’à seconde année mais la réponse des enfants prouve que cette activité est là pour rester. Bravo, félicitations et merci aux responsables.

ligne.jpg#asset:4846

Le 13 décembre 1987 - Visite du Père Noël

Comme à chaque année maintenant, le Père Noël se fait un devoir d’arrêter au Centre communautaire d’Évain afin de venir rencontrer personnellement les enfants de notre communauté afin de s’enquérir de leurs désirs pour la Grande Nuit.

Notre bon vieux bonhomme en profite également pour remettre aux enfants sages un petit souvenir, soit un bas de Noël, un chip et liqueur, plus une chance de se mériter le super géant bas de Noël rempli de mille et une surprises.

Cette année, un peu plus de 400 enfants s’étaient rassemblés au Centre communautaire. Les membres du Club Optimiste d’Évain étaient présents en grand nombre pour faire de cette fête, un succès.

Pierrette Renaud s’est chargée de l’animation en faisant chanter les tout-petits. Le Père Noël, la Mère Noël, la Fée des Étoiles, ainsi que les clowns ont tout fait pour dessiner un sourire sur la figure des enfants présents. Ils y ont magnifiquement réussi. 

Patrick Germain a été l’heureux gagnant du bas de Noël géant. Merci aux enfants qui sont venus en grand nombre et merci aux parents d’être si patients. Merci au Club Optimiste qui se dévoue continuellement pour notre jeunesse. Merci Père Noël.

ligne.jpg#asset:4846

Lettre au Père Noël - décembre 1990

Bonjour cher Père Noël,

Je laisse maman écrire pour moi car je trouve que tu comprendrais mieux. Et bien voilà, pour Noël, je voudrais un carosse pour promener mes poupées et une paire de ski de fond. Je crois que je le mérite, car je fais beaucoup de progrès à l’école et aussi à la maison. Je suis une enfant beaucoup excitée, mais je me force pour mieux être attentive. Père Noël, je t’aime beaucoup et j’ai hâte de te voir.

Annie Montigny, 7 ans. Gros baisers.

ligne.jpg#asset:4846

Conte de Noël décembre 1994 – Tiens ta barbe, Père Noël

Très tôt, le matin du 24 décembre, le Père Noël dormait encore. Il ronflait fort et tous les animaux autour de sa cabane se bouchaient les oreilles.

Soudain, un méchant lutin entre dans sa cabane, lui vole sa barbe et s’en va en courant. Le lutin avait mal aux oreilles parce que le Père Noël ronflait fort mais il continuait quand même à courir.

Plus tard, à la maison, les cadeaux se parlaient de ça. « Il parait que le Père Noël s’est fait voler sa barbe ». « Oui, il ne pourra pas venir ici sans barbe »…bla..bla..bla.. « Bon! Il faut aller la lui chercher ».

Deux cadeaux partirent donc pour aller chercher la barbe du Père Noël. Ils cherchèrent le méchant lutin partout. Les cadeaux se rendirent au château, dans les nuages et ils demandèrent à la fée : « Avez-vous vu un lutin transportant une barbe ? » « Non, répondit la fée ».

Les deux cadeaux se rendirent à la caverne du loup et lui posèrent la même question mais le loup n’avait pas vu de lutin transportant une barbe.

Les cadeaux un peu fatigués arrivèrent à la cabane d’un vieux monsieur et demandèrent : « Avez-vous un lutin transportant une barbe ? » (Il était un peu sourd) « Non, un lutin transportant une barbe! » « Non, je n’ai pas vu de croûte de pain jouant au pape ». « Viens, dit un cadeau, on s’en va ».

Les cadeaux rentrèrent à la maison et dirent aux autres cadeaux : « Nous avons cherché partout et nous n’avons pas trouvé la barbe du Père Noël ».

Plus tard, dans la nuit « Le Père Noël va venir sans barbe ? »  « Je ne sais pas. »

Ding, dong, c’est le Père Noël. Mais il a une barbe! Ho! Ho! Ho!  Le lutin que vous avez vu, c’était le nettoyeur qui allait laver ma barbe. Ho! Ho! Ho!  Et ce fut un Noël très gai.

François Bellehumeur, 6e année.

ligne.jpg#asset:4846

Club Optimiste d’Évain Décembre 1994 – Train du Père Noël

Le train du Père Noël, encore une fois cette année, est une réussite totale. Ce succès est dû à l’implication de plusieurs membres Optimistes et Octogones qui ont mis à contribution leur talent, leur temps et beaucoup d’énergie, à faire de cet évènement pour les tout-petits un succès retentissant. 

Une autre belle réalisation du Club Optimiste d’Évain.

ligne.jpg#asset:4846


Articles parus dans le journal Ensemble pour bâtir en 1987, 1990 et 1994, puis republiés en décembre-janvier 2017.
Voir aussi les articles : Survol des 40 ans du journal Ensemble...b.gif#asset:5741

Articles dans la catégorie

Fêtes

Une journée pour transmettre toute notre reconnaissance, notre amour...

Le plus important, lors de la fête des Mères, c’est de dire "Je t’aime" à notre maman…

La Fête nationale célèbre nos grands bâtisseurs, nos inventeurs astucieux, nos auteurs créatifs...