Cpe Anode Magique 8177 Centre de la Petite Enfance l’Anode magique, à Évain.

Par Louiselle Luneau

Dans la série "Petite histoire du journal"

La Garderie Bonnaventure

Cette parution retrace les étapes de la mise sur pied des garderies en milieu familial. Un dossier pas facile et qui a nécessité la mobilisation de la population et du Conseil municipal d’Évain. 

La première garderie en milieu familial en Abitibi-Témiscamingue a été ouverte le 26 août 1991, avec la création de 60 places dont 15 pour les enfants de 0 à 17 mois (première pouponnière à Rouyn-Noranda). En janvier 2000, débute la coordination du milieu familial (50 places) et le 20 janvier 2003, ouverture de la 2e installation à McWatters comprenant 47 places (5 pour les poupons et 42 pour les enfants). 

Le 1er juin 2006, il y a perte du milieu familial suite à l’adoption d’une nouvelle loi. La coordination est maintenant assurée par les bureaux choisis par le ministère. À Rouyn-Noranda, c’est le CPE Bonnaventure qui devient le responsable et gestionnaire du bureau coordonnateur. 

Le 16 août 2007, ouverture de la 3e installation à Évain qui dispose de 39 places (5 poupons et 34 pour les enfants). Il a fallu plusieurs années pour développer et mener à terme ce projet ayant rencontré de nombreuses embûches. 

Finalement, le 26 janvier 2015, il y a augmentation de huit places à l’installation d’Évain : 47 enfants sont maintenant accueillis (5 poupons et 42 enfants). À ce jour, le CPE l’Anode magique accueille 161 enfants. Il faut se dire que ce service était nécessaire il y a quelques années et est toujours apprécié pour répondre aux besoins des familles en 2017, et ce, même si les garderies en milieu familial ont subi plusieurs transformations pour devenir les Centres de la Petite Enfance (CPE), avec les avantages et les inconvénients que le tout peut comporter.b.gif#asset:5741

Sondage Garderie

Groupe promoteur de la garderie – Janvier 1987

Oui, la garderie BONNAVENTURE, n’en tient qu’à la population d’Évain pour obtenir son permis d’ouverture. 

Les résultats du sondage effectué l’an dernier, selon l’Office de garde à l’Enfance, n’ont pas prouvé la viabilité d’un tel projet. Pour répondre adéquatement aux critères du gouvernement, nous avons besoin de cent questionnaires c’est-à-dire cent enfants inscrits à la garderie de façon régulière (Par exemple : 1 journée fixe ou 2 à la semaine fait partie de la garde régulière). 

Ce questionnaire s’adresse à tous les parents d’enfants d’âge préscolaire et scolaire, même les mamans enceintes peuvent s’y joindre. 

Ce dernier sondage est le moyen le plus efficace pour prouver les besoins en matière de service de garde à Évain. Les résultats de ce questionnaire détermineront une fois pour toutes si la population désire cette garderie ou non. 

Que les parents d’Évain répondent à ce questionnaire sera au bout du compte une forme d’appui au projet.b.gif#asset:5741

GARDERIE BONNAVENTURE!!!
Ultimatum! Ultimatum!

Mai-juin 1987

Le Groupe Promoteur est dans un cul-de-sac sans la manifestation directe de la population.

Suite au rapport remis à l’O.S.G.E. qu’il
Qualifie d’excellent, on doit se brancher !
On manque de courant !
S.O S. S.O.S.
Toi, parent d’Évain
Comprends bien
Que la garderie t’appartient
Son destin est entre tes mains
Si tu la veux, viens
Lundi, le 22 juin
19 h 30
Au Centre communautaire.
Suzanne, Francine, Carmen, Maryse et Sylvie
Te crient ta présence OUI ! OUI ! OUI !
Sinon, ce sera FINI N NINI !!!!b.gif#asset:5741

En 1987, pas de garderie à Évain, MAIS…

Conseil d’administration « Garderie Bonnaventure » – Juillet-Août 1987

Depuis le mois de mai dernier, le groupe promoteur du Projet « Garderie Bonnaventure » d’Évain a été confronté à des situations difficiles. 

La rencontre du 22 avril auprès des agents de l’Office de Garde à l’Enfance ne laisse pas présager une future garderie à Évain pour l’année 1987. Un ultimatum fut proposé : implanter une « Agence de garde en milieu familial ». 

Face à ce revirement, une assemblée publique a été convoquée en juin par le groupe promoteur. La population présente réaffirme leur désir de promouvoir une garderie et ne considère pas qu’une agence de garde en milieu familial soit une alternative. D’autant plus que la garde familiale existe déjà même si elle n’est pas contrôlée par une agence. 

Cette assemblée a donc élu un conseil d’administration formé du groupe promoteur déjà existant et de cinq (5) nouveaux parents dont : Doris Angers, Lyne Bellerose, ÉlyseBellerose, Louise Surprenant et Lynda Perreault. Celui-ci a comme mandat de continuer à défendre les besoins de la population en vue de l’implantation d’une garderie chez-nous à Évain. Dans ce sens, un avis fut acheminé auprès de l’Office pour démontrer notre position. 

En juillet, l’Office des Services de Garde à l’Enfance nous annonce que le projet ne répond pas à l’ensemble des critères retenus pour l’analyse des études de faisabilité et que les besoins de garde que nous identifions ne sont pas suffisants pour assurer le viabilité d’un nouveau service de garderie. 

Pour avoir des chances de figurer dans le prochain plan de développement, qui se décide en février 1988, le conseil d’administration doit apporter de nouveaux éléments pour améliorer le dossier. 

D’ici la fin octobre, notre principal outil de travail sera le dernier recensement municipal qui nous permettra de rafraîchir l’étude de faisabilité. 

Par la suite, ayant eu les coordonnées nécessaires, une rencontre avec l’O.S.G.E. est prévue à la mi-novembre. 

Nous aurons le plaisir d’être en la présence du maire de notre municipalité, Monsieur Paul-Arthur Dickey. Il a bien voulu se joindre à nous pour défendre une fois de plus ce projet qui tient à cœur plus d’une personne, nous en sommes assurés. À suivre…b.gif#asset:5741

Implantation d’une garderie à Évain

René Hébert – Mai-Juin 1993

C’est tout dernièrement qu’un permis pour l’implantation d’une garderie à Évain vient d’être émis. Depuis huit ans, c’est avec acharnement que des gens ont travaillé à faire en sorte qu’un tel projet fasse autre chose que de passer d’une tablette à une autre. 

Cependant, tout ne s’arrête pas là. Suite à l’obtention du permis, le plus gros reste à venir, mais, au moins, l’o.k. a été donné et, l’engrenage vient de faire un quart de tour.

Grâce au parrainage de la Municipalité d’Évain, le dossier s’active et, ce sera une possibilité de 45 places disponibles pour recevoir des enfants de différents âges qui s’échelleront de 18 mois à 5 ans.

Les parents auront donc le choix de confier la garde de leur(s) enfant(s) au service de garde en milieu familial ou encore en service de garderie. « Ce choix revient vraiment aux parents de choisir quel encadrement ils désirent pour le développement de leur enfant, soit une ambiance plus familiale ou encore plus pédagogique ».

Étant donné le type de population d’Évain, c’est-à-dire le nombre de familles ayant de jeunes enfants, ce nouveau service viendra sûrement répondre à un besoin et, par le fait même, qui sait, peut-être cela encouragera-t-il d’autres jeunes couples qui hésitaient encore à venir s’installer ici à le faire sans la moindre hésitation.

La prochaine étape consiste à la localisation de la garderie, soit un bâtiment déjà existant auquel plusieurs travaux seront effectués pour répondre aux besoins des normes ou, à la construction pure et simple de l’édifice abritant notre future garderie.

Tout n’est pas fini, il reste encore beaucoup à faire et, plusieurs tractations et parlementations, sans oublier sueurs et tracas pour venir à bout de mettre au monde ce projet qui tient de la parfaite logique… une garderie à Évain.b.gif#asset:5741

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, mai 2017, avec la reprise d'articles parus en 1987 et 1993.
Voir aussi : Survol des 40 ans du journal Ensemble... b.gif#asset:5741

Articles dans la catégorie

Centre de la Petite Enfance

Les impacts des coupures budgétaires sur la qualité des services pour vos enfants...

Quelques trucs pour faciliter l’intégration d’un enfant en service de garde...

Le Centre de la petite enfance d’Évain est unique en son genre...