Prévenir la fraude - Principale cause de la maltraitance chez nos personnes aînées

Prévenir la fraude

Par Julianne Pilon

« Les belles paroles n’excusent pas la maltraitance financière ». Cette phrase conclut une capsule télévisée sur la fraude envers les personnes aînées dans le cadre du mois de la prévention de la fraude.

Personne n’est à l’abri de la fraude. Il suffit de regarder une émission comme « La facture ». Par contre, la vulnérabilité et la solitude sont des facteurs qui augmentent le risque d’être une victime. C’est pourquoi les personnes aînées, en situation d’isolement et en perte temporaire ou permanente de leurs capacités physiques ou cognitives, sont souvent ciblées par les fraudeurs. Dans le cas des personnes aînées, on parle de maltraitance financière.

Selon le plan d’action gouvernemental 2017-2022, on définit la maltraitance financière comme suit : « obtention ou utilisation frauduleuse, illégale, non autorisée ou malhonnête des biens ou des documents légaux de la personne, absence d’information ou mésinformation financière ou légale ».

Types de fraude

Il existe plusieurs formes ou types de fraudes. La plus fréquente est, sans contredit, celle du besoin urgent d’argent pour des proches en détresse. On l’appelle familièrement la « fraude des grands-parents ». Le fraudeur appelle et prétend qu’un des petits-enfants, parfois un enfant, a eu un accident ou s’est fait voler son argent et ses cartes de crédit et a besoin d’argent. N’envoyez jamais d’argent à un inconnu sans vérification. Demandez à parler à votre petit-enfant.

Fraudes liées aux loteries et aux tirages au sort : Vous avez soi-disant gagné un gros lot ou un bien quelconque, comme un voyage, sur lequel il faut payer les taxes ou les douanes. N'envoyez pas d’argent. Ne payez pas de frais, car on ne peut pas réclamer de frais pour un bien légitimement obtenu.

Certains fraudeurs se prétendent des représentants du gouvernement, par exemple l’Agence du Revenu, et réclament des paiements sinon vous ferez l’objet de poursuite si vous ne payez pas tout de suite. Le gouvernement ne communique jamais par téléphone à des fins de paiement. Les représentants gouvernementaux ne menacent jamais les gens au téléphone.

Fraudes bancaires : Ne donnez jamais vos numéros de compte de banque, de cartes de crédit, d’assurances. Ne donnez pas votre consentement pour des transactions. Les institutions financières et bancaires ne font pas de telles vérifications au téléphone.

Fraudes sur l’investissement : Le fraudeur vous propose un investissement sans risque et qui peut vous rapporter gros à court terme. Il faut vous hâter, car l’aubaine ne dure pas longtemps. Pensez-y, c’est peut-être trop beau pour être vrai.

Vous pensez être victime ? Selon le type de fraude, vous pouvez contacter votre service de police locale, la Sûreté du Québec, le Centre antifraude du Canada (GRC), l’Autorité des marchés financiers. Pour les personnes aînées, la Ligne Aide Abus Ainés (1-888-489-2287) peut être de bon conseil.

(Sources : Association québécoise des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) et Appuilettre, mars 2019, de l’Appui pour les proches aidants A-T.)

 

Article paru dans le journal Ensemble pour bâtir, juin 2019.
Pour plus d'informations : Le petit livre noir de la fraude (Gouvernement du Canada)

Articles dans la catégorie

Divers

Voici quatre espèces d’hirondelles qui se distinguent particulièrement au niveau de leur nid...

Une journée pour transmettre toute notre reconnaissance, notre amour...

À Rouyn-Noranda, des potagers en bac sont placés dans différents endroits publics...